Le secrétaire au Travail de Trump démissionne suite à l'affaire Epstein

Alexander Acosta ©REUTERS

Donald Trump a annoncé la démission de son secrétaire au Travail Alexander Acosta. Jugeant qu'il avait fait du bon travail, le président a estimé que sa mise en cause dans une affaire d'abus sexuels impliquant le riche financier américain Jeffrey Epstein n'était pas compatible avec ses fonctions. Epstein a été accusé par des procureurs fédéraux de "trafic sexuel" de mineures.

Le secrétaire américain au Travail Alexander Acosta, dans la tourmente pour sa gestion, il y a une dizaine d'années, du dossier juridique du financier Jeffrey Epstein, accusé d'abus sexuels sur des mineures, a annoncé ce vendredi sa démission. "J'ai appelé le président ce matin pour lui dire que je pensais que démissionner était la meilleure chose à faire", a déclaré Acosta depuis les jardins de la Maison Blanche aux côtés de Donald Trump.

"Alex Acosta a été un très bon ministre du Travail."

"Alex Acosta a été un très bon ministre du Travail", a commenté le président américain. Acosta se voyait reprocher depuis plusieurs jours d'avoir en 2008, alors qu'il était procureur fédéral en Floride, négocié un accord en justice jugé trop favorable à Epstein. Ce riche investisseur en fonds spéculatifs a de nouveau été inculpé lundi à New York d'exploitation sexuelle de dizaines de mineures. Il encourt jusqu'à 45 ans de prison.

Or Epstein, qui a entretenu de nombreuses amitiés, notamment avec Donald Trump, l'ex-président démocrate Bill Clinton ou encore le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, avait été visé par des accusations semblables en Floride il y a une décennie. L'accord négocié par les procureurs sous l'égide d'Alexander Acosta avait à l'époque évité un procès à Jeffrey Epstein, tenu à l'écart de ses victimes et prévu des conditions particulièrement favorables d'aménagement de sa peine de détention.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect