Les investissements US plombés par les tensions commerciales

©AFP

Les conflits commerciaux déclenchés par l'administration Trump pèsent sur les investissements aux Etats-Unis, selon le Livre beige publié ce mercredi par la Réserve fédérale américaine qui relève aussi un cruel manque de main d’œuvre dans la première économie mondiale.

Même si l'activité de l'économie américaine a continué de croître à "un rythme modéré", les économistes de la Fed pointent avant tout "l'inquiétude et les incertitudes liées aux tensions commerciales" qui se font ressentir dans le monde des entreprises. 

"Les récents développements (...) ont conduit à un accroissement des prix et à des projets d'investissements plus faibles."
La Fed
in Le Livre Beige

"Un certain nombre de régions observent que de telles inquiétudes ont poussé des entreprises à diminuer ou à reporter des projets d'investissements", précise la Réserve Fédérale dans son Livre beige, rapport qui prend le pouls de l'économie US et qui est publié deux semaines avant la prochaine réunion monétaire de la Fed, les 25 et 26 septembre.

Tension sur le marché de l'emploi

Pour ne rien arranger, la moitié des régions ont fait état d'un manque de main-d’œuvre, obligeant là encore les entreprises à reporter un certain nombre de projets et à recourir à des mesures attractives pour embaucher de nouvelles personnes et fidéliser les anciennes recrues. Le Fed souligne ainsi que "les employeurs ont recours aux vacances, aux emplois du temps flexibles ou encore aux bonus pour attirer ou retenir leurs employés". Ces derniers bénéficient aussi de davantage de formations en continu.

Dans le détail, les régions de New York, de Philadelphie, d'Atlanta, de Saint Louis et de San Francisco sont concernées par un marché du travail tendu. La région de Richmond a, elle, souligné les difficultés de trouver de "la main-d’œuvre qualifiée".

La banque centrale explique aussi les effets des droits de douane semblent limités, encore qu'ils augmentent les coûts de revient, surtout chez les industriels.

Sur le front du commerce, ce sont les industriels, notamment dans la région de Kansas City, qui se montrent les plus préoccupés par les taxes douanières imposées par la Maison-Blanche. Ils notent que "les récents développements (...) ont conduit à un accroissement des prix et à des projets d'investissements plus faibles". Certains industriels à l'instar de ceux de la région de Saint-Louis ont reporté sur leurs clients les hausses de prix liés à l'imposition de nouvelles taxes douanières.

La Fed a relevé les taux par deux fois cette année et les marchés sont à peu près certains qu'elle récidivera à l'issue de sa réunion de politique monétaire des 25 et 26 septembre. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content