Trois nouvelles victoires pour Joe Biden

Joe Biden a pris les commandes de la course à l'investiture démocrate au cours des deux semaines écoulées, dépassant Bernie Sanders lors du "Super Tuesday" du 3 mars avant de lui infliger un revers majeur dans le Michigan la semaine dernière. ©AFP

Floride, Illinois, Arizona: l'ex-vice-président américain a remporté les trois primaires démocrates organisées mardi soir. Joe Biden a pris les commandes de la course à l'investiture démocrate.

Joe Biden file vers un large succès face à Bernie Sanders dans les trois primaires démocrates organisées ce mardi, étendant ainsi son avance dans la course à l'investiture du parti pour l'élection présidentielle américaine de novembre prochain face à Donald Trump.

D'après les projections de l'institut Edison Research et des principales chaînes de télévisions américaines, l'ancien vice-président de Barack Obama, 77 ans, est donné largement en tête en Floride et en Illinois, et victorieux en Arizona, dont les bureaux de vote ont fermé plus tard. Joe Biden a été soutenu par un large éventail d'électeurs démocrates et indépendants, d'après les sondages de sortie des urnes réalisés par l'institut Edison Research. Les électeurs âgés de 18 à 44 ans représentent la seule catégorie démographique majeure ayant soutenu Bernie Sanders en Floride et en Illinois.

L'écart se creuse

Ces gains permettent à Biden de creuser un écart presque irréversible avec le sénateur du Vermont, alors que le marathon des primaires démocrates va marquer une pause de plusieurs semaines sans vote.

"Je sais ce que nous devons faire."
Joe Biden
Candidat à l'investiture démocrate

Les résultats semblent aussi indiquer que les démocrates sont prêts à s'unir derrière un candidat en vue du scrutin du 3 novembre face à Donald Trump et pourraient accentuer la pression sur Sanders, 78 ans, pour qu'il mette fin à sa campagne. Les démocrates s'inquiètent en effet d'un scénario identique à 2016, avec une lutte cinglante entre Bernie Sanders et Hillary Clinton qui a selon eux contribué à la défaite surprise de cette dernière face à Donald Trump lors du scrutin présidentiel.

Leadership

S'exprimant sur un ton austère depuis son domicile dans l'Etat du Delaware, Joe Biden a déclaré que l'épidémie de coronavirus nécessitait un leadership de la part de la Maison blanche et a lancé un appel aux nombreux jeunes soutenant Bernie Sanders.

"Laissez-moi dire en particulier aux jeunes électeurs qui ont été inspirés par le sénateur Sanders: je vous entends. Je sais ce qui est en jeu. Je sais ce que nous devons faire", a-t-il dit. "Notre but en tant que campagne et mon objectif en tant que candidat à la présidence sont d'unifier ce parti et ensuite d'unifier la nation."

Trump officiellement candidat 

Le président américain Donald Trump a franchi pendant ce temps le cap de délégués nécessaires pour être désigné vainqueur des primaires républicaines, une formalité dans sa campagne de réélection.

Aux Etats-Unis, l'investiture des présidents sortants par leur parti passe par des primaires, aussi courues d'avance soient-elles Donald Trump, qui briguera un second mandat le 3 novembre, n'a jamais été menacé, même si trois anciens élus s'étaient lancés dans la course. Après deux abandons, il ne restait qu'un rival, l'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld, qui n'a récolté que des scores marginaux. En raison de l'absence de concurrence, certains Etats avaient même renoncé à organiser les primaires républicaines. 


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés