Trump envisage de repousser les tarifs douaniers sur l'auto européenne

©AFP

Le président américain Donald Trump reporterait jusqu'à six mois la décision sur les droits d'importation sur les voitures en provenance d'Europe et du Japon.

Plusieurs médias américains rapportent la nouvelle: Donald Trump envisagerait de repousser de six mois l'imposition des taxes douanières supplémentaires sur les importations dans le secteur automobile.

Le report devrait être de 180 jours, alors qu'au départ le président américain planchait sur 30 jours. La décision de Trump doit intervenir d'ici samedi, conformément à la législation.

Ces tarifs sont particulièrement redoutés en Europe, notamment en Allemagne.

Les constructeurs automobiles ont été informés de ce report. Le ministère américain du Commerce Wilbur Ross a officiellement remis le 17 février à Donald Trump son rapport sur l'industrie automobile susceptible de déclencher une surtaxe des voitures importées et d'intensifier les tensions avec l'Europe. Le président républicain dispose depuis de 90 jours, soit jusqu'à samedi, pour rendre publique sa décision d'imposer ou non des tarifs douaniers supplémentaires sur les importations de voitures et d'équipements automobiles.

L'Europe appréhende

Ces tarifs sont particulièrement redoutés en Europe, notamment en Allemagne. Pour autant, la législation américaine stipule que le président peut disposer d'un délai de 180 jours supplémentaires si des discussions sont en cours avec des partenaires commerciaux des États-Unis, ce qui est le cas avec l'Union européenne et le Japon en particulier.

La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström a constamment souligné que les États-Unis et l'Union européenne avaient convenus de ne pas s'infliger de tarifs douaniers supplémentaires tant que leurs discussions se poursuivaient, en vertu d'un compromis trouvé fin juillet 2018 entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

C'est en mai 2018 que la Maison-Blanche avait annoncé son intention d'imposer des tarifs douaniers de l'ordre de 25% sur les importations automobiles pour défendre ce secteur, symbole de l'industrie manufacturière des États-Unis.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect