Trump ouvre la voie aux forages dans un sanctuaire d'ours polaires

©Â© Sunny Awazuhara- Reed

Le gouvernement américain a franchi une étape vers la vente de droits de forage dans une réserve naturelle d’Alaska. Une aventure à l'issue incertaine pour l'industrie.

Le gouvernement américain a finalisé ce lundi un plan pour autoriser des forages dans le Refuge national de la faune arctique (ANWR selon l'acronyme anglais), une zone protégée d'Alaska. À deux mois et demi de l’élection présidentielle, il ouvre ainsi la voie pour l'industrie d'extraction d'hydrocarbures fossiles à des baux de plusieurs décennies dans cette région vierge, suscitant la colère des défenseurs de l’environnement, des communautés indigènes et de l’opposition démocrate.

Stratégie pétrolière

Le gouverneur de l'État d’Alaska, Michael Dunleavy, appelait une telle décision de ses vœux, espérant qu’elle crée des emplois et dope l’économie d’un État largement dépendant de sa production d’hydrocarbures. La production de pétrole en Alaska est en baisse constante: de plus de 2 millions de barils de brut par jour en 1988, elle est tombée à 500.000 barils. Or l'US Geological Survey estime que la zone protégée pourrait contenir entre 4 et 12 milliards de barils de brut. Si du pétrole est effectivement trouvé dans la réserve, l’extraction pourrait commencer d'ici huit ans, selon l’administration américaine, et durer plusieurs décennies.

"Ce n'est pas la fin du processus de leasing, mais c'est une étape très très importante."
David Bernhardt
Secrétaire américain de l'Intérieur

L'autorisation de forages dans la région est un sujet de controverse qui anime régulièrement la classe politique américaine depuis les années 1970, et le président Donald Trump en a fait un axe majeur de sa politique énergétique. Une loi de 2017 avait ouvert la voie de cette zone de l'Alaska aux forages de pétrole et de gaz, et la décision signée ce lundi va permettre au Secrétaire de l'Intérieur David Bernhardt d’organiser une vente aux enchères de baux d'ici la fin de l'année – dans les dernières semaines du mandat actuel du président, qui prend fin le 20 janvier. "Ce n'est pas la fin du processus de leasing, mais c'est une étape très très importante", a souligné le Secrétaire, qui est responsable de l'exploitation des ressources naturelles, des terres publiques et de la protection de l'environnement.

Écosystème unique

La décision a été dénoncée par l’opposition démocrate et des groupes de défense de l’environnement comme un cadeau au lobby de l'énergie, au détriment de l'écosystème unique de la région et des peuples indigènes. Matt Hill, le porte-parole de la campagne de Joe Biden, a indiqué que s'il est élu, le démocrate protégera l'ANWR de façon permanente. L’ONG Earthjustice a de son côté annoncé qu'elle s'apprête à attaquer la décision en justice.  

"Une fuite de pétrole dans ce sanctuaire serait dévastatrice pour les ours polaires et caribous et pourrait causer des dommages irréparables à un écosystème arctique parfaitement préservé."
Kristen Monsell
Center for Biological Diversity

La réserve de 7,7 millions d'hectares (deux fois et demie la superficie de la Belgique) abrite des mammifères comme les renards et ours polaires et quelque 200 espèces d'oiseaux. Le Canada voisin souligne régulièrement le dommage potentiel de forages sur les populations de caribous. "Une fuite de pétrole dans ce sanctuaire serait dévastatrice pour les ours polaires et caribous et pourrait causer des dommages irréparables à un écosystème arctique parfaitement préservé", selon Kristen Monsell, avocate au Center for Biological Diversity, citée par l'agence de presse financière Bloomberg.

Reste à voir à quel point les entreprises du secteur seraient prêtes à investir dans un environnement incertain – sur les plans géologique, juridique et politique – avec un baril de brut autour de 40 dollars. Peu d’entre elles ont les ressources pour monter des opérations dans cette zone reculée, estime l’agence Bloomberg, et de grandes banques américaines ont annoncé que, pour des raisons écologiques, elles n’y financeraient pas de projets de forage.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés