Voici le texte signé par Kim et Trump

©AFP

Le très attendu sommet entre le président américain et le leader nord-coréen a accouché d'une belle promesse, la dénucléarisation du régime de Pyongyang. Mais ce n'est pas neuf. Kim Jong-un s'était déjà avancé sur le sujet. Et on n'a pas plus de précision.

La "rencontre historique" entre Donald Trump et Kim Jong-un, ce mardi à Singapour, s'est conclue par la signature d'un document scellant l'engagement des deux dirigeants à mener une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne tout en garantissant la sécurité de la Corée du Nord.

Le président américain et le dirigeant nord-coréen ont bouclé cette journée diplomatique par une cérémonie au cours de laquelle ils ont signé ensemble le texte sous le regard des caméras du monde entier.

Le texte de l'accord commun

Donald Trump et Kim Jong Un ont signé un document commun dans lequel le dirigeant nord-coréen s'engage sur une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne" à l'issue de leur sommet à Singapour. Voici le texte de l'accord.

"Le président Trump et le président Kim Jong Un ont eu un échange d'opinions complet, approfondi et sincère sur les questions relatives à l'établissement de nouvelles relations entre les Etats-Unis et la RPDC (République populaire démocratique de Corée) et l'édification d'un régime de paix solide et durable sur la péninsule coréenne. Le président Trump s'est engagé à fournir des garanties de sécurité à la RPDC et le président Kim Jong Un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable envers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Convaincus que l'établissement de nouvelles relations Etats-Unis/RPDC contribuera à la paix et à la prospérité de la péninsule coréenne et du monde, et reconnaissant que l'établissement d'une confiance mutuelle peut promouvoir la dénucléarisation de la péninsule coréenne, le président Trump et le président Kim Jong Un déclarent:

1. Les Etats-Unis et la RPDC s'engagent à établir de nouvelles relations entre les Etats-Unis et la RPDC conformément au souhait de paix et de prospérité des peuples des deux pays.

2. Les Etats-Unis et la RPDC uniront leurs efforts pour construire un régime de paix durable et stable sur la péninsule coréenne.

3. Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018 (publiée lors d'un sommet intercoréen NDLR), la RPDC s'engage à travailler vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

4. Les Etats-Unis et la RPRC s'engagent à retrouver les dépouilles des prisonniers de guerre et portés disparus au combat, y compris le rapatriement immédiat de ceux qui sont déjà identifiés.

Reconnaissant que le sommet Etats-Unis/RPDC, le premier de l'histoire, est un événement de grande importance, qui fait date en ce qu'il tourne la page de décennies de tensions et d'hostilités entre les deux pays et augure d'un avenir nouveau, le président Trump et le président Kim Jong Un s'engagent à mettre en oeuvre les provisions de cette déclaration conjointe de manière exhaustive.

Les Etats-Unis et la RPDC s'engagent à tenir dès que possible des négociations de suivi, menées par le secrétaire d'Etat Mike Pompeo et un homologue de haut niveau de la RPDC, pour mettre en oeuvre les résultats du sommet Etats-Unis/RPDC.

Le président Donald Trump et le président Kim Jong Un se sont engagés à coopérer pour le développement de nouvelles relations entre les Etats-Unis et la RPDC et la promotion de la paix, de la prospérité et de la sécurité de la péninsule coréenne et du monde".

Trump a qualifié leur discussion de "très, très bonne". Kim Jong-un a déclaré, avant d'apposer sa signature sur le texte, qu'une nouvelle ère commençait avec cette rencontre historique et a promis que le monde allait assister à un grand changement.

La rencontre, la première entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen, a été marquée par les poignées de main appuyées entre les deux hommes, une image inimaginable il y a encore quelques mois lorsqu'ils échangeaient menaces et invectives. ©REUTERS

Le président américain a affirmé développer un lien particulier avec le dirigeant nord-coréen dont il a loué le talent et a précisé que les relations entre Washington et Pyongyang allaient désormais être très différentes de celles du passé.  Donald Trump a aussi assuré qu'il était prêt à inviter le leader nord-coréen pour une première visite à la Maison Blanche: "Nous allons nous rencontrer souvent", a-t-il précisé...

♦ Mais peut-on vraiment parler d'avancée majeure? Pas vraiment. Pyongyang s'était précédemment déjà engagé sur une dénucléarisation. Et l'engagement pris ce mardi n'apporte guère de précision à cette promesse. Aucun procédé, aucune échéance ne sont avancés.

Et maintenant? D'autres rencontres devraient avoir lieu. Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo et un homologue de haut niveau de la Corée du Nord les mèneront. Donald Trump a assuré que la dénucléarisation ferait bien l'objet de vérifications, et que les sanctions contre la Corée du Nord resteraient en vigueur tant que la "menace" des armes atomiques n'aura pas été levée.

A noter que Trump a dû faire des concessions. Il a promis de mettre fin aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, jugés "très provocateurs" à l'égard du Nord. Le gel de ces manoeuvres, source de tensions récurrentes, était une exigence ancienne de Pyongyang.

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content