20 ans de prison pour Mohamed Morsi

©Photo News

L'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a été condamné au Caire à 20 ans de prison pour avoir été impliqué dans l'arrestation et des tortures sur des manifestants durant son mandat.

La sentence est tombée pour Mohamed Morsi, l'ex-président égyptien. Il devra purger 20 ans de prison pour avoir été impliqué dans des arrestations et tortures de manifestants. 

Douze autres accusés au côté de Mohamed Morsi, essentiellement des responsables de sa confrérie des Frères musulmans et de son gouvernement d'alors, ont été condamnés à 20 ans de prison pour les mêmes chefs, avoir "usé de la violence, fait arrêter et torturer des manifestants" en marge d'une manifestation le 5 décembre 2012 devant un palais présidentiel du Caire. Deux autres ont écopé de 10 ans de prison.

Mohamed Morsi a en revanche été acquitté du chef d'incitation au meurtre de deux manifestants et d'un journaliste lors d'une manifestation devant le palais présidentiel en 2012, pour lequel la plupart des observateurs s'attendaient à ce qu'il soit condamné à mort. Même décision pour 15 autres accusés pour les mêmes faits.

Ce verdict apparaît comme relativement clément au regard des peines capitales prononcées systématiquement dans d'autres procès contre les principaux dirigeants de la confrérie islamiste de Mohamed Morsi qui avait remporté toutes les élections entre la chute de Hosni Moubarak en 2011 et celle du président islamiste en 2013, mais aussi contre des centaines de ses partisans.

L'avocat de l'ancien président a annoncé qu'il ferait appel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés