Egypte : affrontements entre pro-Morsi et policiers

Les partisans de l'ancien président Morsi se sont rassemblés au Caire dans la nuit de lundi à mardi. ©EPA

Le Caire a été la scène de nouveaux affrontements entre policiers et pro-Morsi, dans la nuit de lundi à mardi. Les violences ont fait au moins vingt-deux blessés.

Les manifestants pour le retour du président Morsi ne décolèrent pas. La nuit de lundi à mardi a été marquée par des affrontements avec les forces de l'orde.

Selon les services de secours, vingt-deux personnes ont été blessées pendant ces heurts nocturnes.

Parmi les victimes, quatre policiers égyptiens, sans précision s'ils ont été inclus ou non dans le bilan des vingt-deux.

Les violences ont éclaté dans plusieurs coins de la ville. Le chef des services d'urgence a fait état de dix-neuf blessés lors des heurts dans le centre de la capitale égyptienne (près de la place Tarhir), trois autres victimes dans le sud-ouest de la ville (quartier de Guizeh).

• Deux semaines d'affrontements

Les manifestations pro ou contre Mohammed Morsi ne se sont pas apaisées depuis le renversement de l'ancien président par l'armée, le 3 juillet dernier.

Une centaine de personnes sont mortes depuis les premiers affrontements. La mobilisation la plus meurtière a fait cinquante morts, majoritairement des pro-Morsi, la semaine dernière, devant le quartier de la Garde républicaine au Caire.

Les partisans se mobilisent pour dénoncer un "coup d'état militaire". De leur côté, les anti-Morsi veulent assurer que l'armée n'a fait que répondre à la forte mobilisation populaire contre le président issu du parti des Frères musulmans.

En attendant, le pays attend toujours l'annonce d'un nouveau gouvernement.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés