En RDC, les observateurs de l'Eglise reportent leur rapport

©REUTERS

40.000 observateurs avaient été déployés en RDC pour superviser les élections. Mais la publication du rapport basé sur leur mission prendra plus de temps que prévu, internet étant toujours bloqué...

La conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) avait déployé 40.000 observateurs pour superviser les élections de dimanche. Mais elle a reporté à jeudi la publication d'un rapport préliminaire d'observation prévu mercredi, en raison de la coupure d'internet en République démocratique du Congo.

"Avec la coupure d'internet, on a voulu prendre un peu de temps étant donné que le travail se fait par téléphone", selon l'abbé Donatien Nshole, secrétaire général et porte-parole de la Cenco.

Pour rappel, internet a été coupé par les autorités congolaises lundi midi, officiellement pour éviter "un soulèvement populaire", au moment crucial de la centralisation des résultats des élections présidentielle, législatives et provinciales de dimanche. Les grands pays occidentaux ont demandé mardi à la RDC de débloquer l'accès aux moyens de communication.

♦ Et les résultats du scrutin?

Les résultats provisoires des scrutins seront rendus publics "au plus tard dimanche 6 janvier", promet la commission électorale nationale indépendante (Céni).

  • La présidentielle doit désigner le successeur du président Joseph Kabila, contraint par la Constitution de ne pas se représenter après avoir dirigé la RDC depuis 2001.

Lundi, la mission d'observation électorale de la Cenco avait fait part d'anomalies dans le déroulement du dépouillement des résultats de ces élections. L'Église catholique est très engagée sur la scène politique congolaise et le suivi du processus électoral.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect