Publicité
Publicité
Publicité

Heurts sanglants à Kinshasa, en pleine instabilité politique

Des affrontements entre les forces de sécurité et des membres de la secte Bundu dia Kongo ont fait au moins 14 morts en RDC. L'hostilité est de plus en plus forte à l'encontre du président Joseph Kabila qui a refusé de renoncer à sa fonction à l'expiration de son mandat. Des manifestations de l'opposition sont prévues ce mardi et mercredi.