Le blocage du canal de Suez perturbe le trafic maritime mondial

Le porte-conteneurs se trouve en travers du canal de Suez. ©EPA

La fermeture temporaire du canal de Suez a un impact sur le trafic maritime mondial et aura aussi des conséquences pour le port d'Anvers.

L'Egypte tentait toujours jeudi de dégager le navire Evergreen, un porte-conteneur géant qui bloque depuis la veille la navigation sur le canal de Suez, route commerciale clé entre l'Europe et l'Asie. Cet incident pourrait ralentir le trafic maritime mondial encore des jours, voire des semaines.

L'incident survenu dans la nuit de mardi à mercredi entraîne d'importants retards de livraison de pétrole et autres produits commerciaux. La nouvelle a fait bondir les cours du pétrole mercredi.

Plusieurs remorqueurs dépêchés par l'Autorité du canal de Suez tentent de dégager le géant des mers depuis mercredi matin. Jeudi, une source maritime a ajouté que les autorités ont fait parvenir une drague sur les lieux de l'incident.

"Il est probable que la congestion (…) prendra plusieurs jours ou semaines pour se résorber."
Ranjith Raja
Analyste chez Refinitiv

De son côté, la société japonaise Shoei Kisen Kaisha, propriétaire du porte-conteneur, a annoncé jeudi qu'elle travaillait avec les autorités du canal pour la remise à flot, mais que l'opération était "extrêmement difficile".

Selon une carte évolutive du site Vesselfinder, des dizaines de navires attendent aux deux extrémités et dans la zone d'attente située au milieu du canal.

Face à l'incertitude, le groupe allemand de logistique maritime Hapag-Lloyd, dont plusieurs navires sont affectés, a indiqué jeudi dans une note à ses clients réfléchir "à de possibles déroutements de navires par le Cap de Bonne-Espérance". Soit un détour de plusieurs milliers de kilomètres autour du continent africain.

"Nous n'avons jamais rien vu de tel auparavant, mais il est probable que la congestion (…) prendra plusieurs jours ou semaines pour se résorber, car elle devrait avoir un effet d'entraînement sur les autres convois, les plannings et les marchés mondiaux", estime Ranjith Raja, responsable de la recherche sur le pétrole du Moyen-Orient et le maritime chez l'agrégateur de données financières Refinitiv.

Mais la situation économique actuelle, sur fond de crise sanitaire et de restrictions qui entravent la reprise, font que les prix ne devraient guère flamber dans l'immédiat.

"Si le blocage se poursuit, cela pourrait avoir un gros impact sur la chaîne logistique mondiale."
Le port d'Anvers

Le port d'Anvers impacté

La fermeture temporaire du canal de Suez aura aussi des conséquences pour le port d'Anvers, a indiqué jeudi la société gestionnaire du port. "Chaque jour d'immobilisation du paquebot, ce sont plusieurs navires supplémentaires qui doivent attendre. Une fois la voie libre, il y aura un pic de navires dans les ports d'Europe occidentale. Si le blocage se poursuit, cela pourrait avoir un gros impact sur la chaîne logistique mondiale."

"Certaines compagnies peuvent décider d'une autre voie maritime comme le cap de Bonne Espérance, ou de supprimer l'une ou l'autre escale", relève-t-on encore au port d'Anvers.

Si les autorités locales ne savent pas déterminer l'ampleur des conséquences, elles se disent confiantes dans la capacité des opérateurs présents à Anvers pour traiter ces retards. "Nos opérateurs de terminaux sont parmi les plus efficaces au monde et nous disposons d'une grande capacité de stockage. Cela nous a déjà aidé pendant la crise du coronavirus en nous permettant de maintenir les livraisons au consommateur."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés