Les chutes Victoria se réduisent à un filet

©REUTERS

Depuis des décennies, les chutes Victoria ont attiré des millions de vacanciers au Zimbabwe et en Zambie pour leurs vues magnifiques. Mais la pire sécheresse depuis un siècle a ralenti les chutes d'eau et alimenté les craintes que le changement climatique ne tue l'une des plus grandes attractions touristiques de la région.

La pire sécheresse en un siècle a réduit le cours du fleuve Zambèze, laissant de vastes pans de rochers dénudés, là d’où se jettent les célèbres chutes Victoria. Si son débit ralentit généralement pendant la saison sèche, des experts ont déclaré que cette année l’eau avait baissé à des niveaux sans précédent.

Alors que les dirigeants de la planète se réunissent à Madrid pour la COP25, l’Afrique australe souffre des pires effets du changement climatique: les robinets se tarissent et quelque 45 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire à cause des mauvaises récoltes.

Fortement tributaires de l’hydroélectricité produite par les centrales du barrage de Kariba, situé sur le fleuve Zambèze, en amont des cascades, le Zimbabwe et la Zambie ont subi des coupures de courant. Autre inquiétude: la plus grande attraction touristique de la région, avec ses vues ébouriffantes, pourrait souffrir si elle ne peut plus montrer qu’un spectacle de désolation. 

Cet avant-après est impressionnant:

©REUTERS

 

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés