Publicité

Un nouveau variant du Covid-19 détecté en Afrique du Sud

Un agent de santé administre le vaccin contre le coronavirus Johnson&Johnson à une femme à Houghton, Johannesburg, Afrique du Sud. ©REUTERS

Un nouveau variant du Covid-19, dont le nombre élevé de mutations pourrait menacer l'efficacité des vaccins existants, a été détecté en Afrique du Sud, ont annoncé jeudi les scientifiques.

Le variant - appelé B.1.1.529 - présenterait un nombre "extrêmement élevé" de mutations. Ces dernières sont préoccupantes, car elles pourraient aider le virus à échapper à la réponse immunitaire de l'organisme et le rendre plus transmissible.

"Nous avons malheureusement détecté un nouveau variant qui constitue une source de préoccupation en Afrique du Sud", a déclaré le virologue Tulio de Oliveira, lors d'une conférence de presse en ligne.  À ce stade, les scientifiques ne sont pas certains de l'efficacité des vaccins anti-Covid contre cette nouvelle forme du virus.

L'apparition de ce variant est sans doute à l'origine de l'augmentation "exponentielle" des contaminations de ces dernières semaines, selon le ministre de la Santé, Joe Phaahla.

Les premiers signes fournis par les laboratoires de diagnostic suggèrent que la présence du variant a rapidement augmenté dans la province de Gauteng, la plus peuplée du pays. Le B.1.1.529 pourrait déjà être présent dans les huit autres provinces du pays, ont-ils ajouté. D'autres cas ont été signalés au Botswana, pays voisin, et à Hong Kong auprès d'une personne de retour d'un voyage en Afrique du Sud.

89.600
Décès en Afrique du sud

Une situation préoccupante

L'Afrique du Sud, qui craint une nouvelle vague d'ici à la fin de l'année, est officiellement le pays le plus touché du continent par la pandémie. Il compte plus de 2,9 millions de cas et plus de 89.600 décès.  Le pays a demandé à ce que le groupe de travail de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l'évolution des virus se réunisse d'urgence vendredi pour discuter du nouveau variant.

"Bien que les données soient limitées, nos experts font des heures supplémentaires avec tous les systèmes de surveillance établis pour comprendre le nouveau variant et ses implications potentielles", a déclaré l'Institut national des maladies transmissibles d'Afrique du Sud dans un communiqué.

Le ministre de la Santé, Joe Phaahla, a déclaré qu'il était trop tôt pour dire si le gouvernement allait imposer des restrictions plus strictes en réponse à ce variant. L'Afrique du Sud avait été le premier pays à détecter le variant Beta l'année dernière, l'un des quatre variants qualifiés de "préoccupants" par l'OMS. Il a été prouvé qu'il est plus contagieux et que les vaccins fonctionnent moins bien contre lui.  

La pandémie dans le monde reste cependant dominée par la propagation du variant Delta, initialement détecté en Inde.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés