Publicité
Publicité

La crise s'aggrave au Brésil

Le mouvement de grogne ne faiblit pas au Brésil. Jeudi soir, ils étaient un million de Brésiliens à être descendus dans les rues des grandes villes, dont 300.000 à Rio de Janeiro. Alors que les manifestations ont dégénéré à nouveau en affrontements entre policiers et protestataires, la présidente Rousseff a convoqué une réunion de crise ce vendredi matin.