Le ralentissement économique en Chine favorise une croissance durable

"Même si les exportations vers l'Europe devaient s'affaiblir à court terme, il y a peu de risques pour que la crise ait un impact sérieux sur l'économie chinoise", estime la banque centrale chinoise.

Le ralentissement de l'économie chinoise favorise une croissance durable, a estimé la banque centrale chinoise mardi dans un communiqué publié sur son site internet.

Si la troisième puissance économique mondiale a connu une croissance de 10,3% au deuxième trimestre 2010, contre 11,9% au premier, "les fondamentaux en Chine demeurent très bons", a souligné la People's Bank of China (PBoC).

"Le ralentissement économique va certainement se stabiliser à l'avenir et il n'y a pas de risque d'une rechute dans la récession", a assuré la banque centrale.

Dans ce contexte, les autorités maintiendront leur politique macroéconomique visant à tempérer la spéculation sur le marché immobilier et à contenir les excès de prêts bancaires, sachant que l'économie chinoise progresse dans "la direction voulue", a ajouté la PBoC.

Selon la banque, la crise financière européenne aura certainement un impact sur les exportations chinoises à court terme, l'Europe étant le premier partenaire commercial de la Chine, mais ses effets sur l'ensemble de l'économie du pays ne seront pas significatifs.

"Même si les exportations vers l'Europe devaient s'affaiblir à court terme, il y a peu de risques pour que la crise ait un impact sérieux sur l'économie chinoise", estime la PBoC.

Le ralentissement de la croissance économique en Chine au deuxième trimestre est conforme aux prévisions, avait déjà affirmé le Premier ministre chinois Wen Jiabao, tout en avertissant de difficultés économiques à venir.

M. Wen avait estimé que la lenteur de la reprise économique mondiale constituait un danger pour son pays.

"Jusqu'à présent, notre économie continue de se développer cette année dans la direction fixée par notre politique macroéconomique", avait-il dit.

"Les progrès réalisés n'ont pas été faciles. Face à la situation actuelle, nous devons (...) prévoir pleinement les difficultés et problèmes à venir et renforcer notre vigilance face aux dangers", avait-il ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés