Quand une dette se transforme en protection de l'environnement

Ca se passe entre le Brésil et les Etats-Unis. Les deux pays ont passé un accord pour transformer une dette brésilienne de 21 millions de dollars en programmes de protection de l'environnement.

Cet accord stipule que le Brésil sera dispensé de rembourser cette dette pendant cinq ans, à condition que Brasilia investisse l'argent dans des projets de préservation de trois écosystèmes : la Forêt atlantique (une forêt tropicale humide qui recouvrait tout le littoral du Brésil à sa découverte en 1500), la +Caatinga+ (zone semi-aride du nord-est) et le +Cerrado+ (un type de savane du centre du pays).

La loi américaine pour la Préservation des forêts tropicales permet de transformer une dette en projets de protection de l'environnement, de gestion des ressources naturelles et de soutien au développement durable pour les communautés locales.

Les Etats-Unis ont déjà passé des accords similaires avec le Bangladesh, le Belize, la Colombie, le Costa Rica, le Salvador, les Philippines, le Guatemala, l'Indonésie, la Jamaïque, le Panama, le Paraguay et le Pérou.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés