David Cameron lance une offensive de charme en Inde

La visite du Premier ministre britannique est placée sous le signe des échanges écoonomiques.

Le Premier ministre britannique David Cameron a débuté mercredi une visite en Inde marquée par la signature d'un contrat de plus d'1 milliard de dollars dans la défense, dans un contexte où le Royaume-Uni veut renforcer les échanges avec l'ancien joyau de l'Empire.

Deux géants britanniques, BAE Systems et Rolls-Royce, ont annoncé la signature d'un contrat cumulé de 1,09 milliard de dollars pour 57 nouveaux avions de chasse d'entraînement Hawk destinés à l'armée indienne.

"Je veux que ces relations entraînent une hausse de la croissance économique et une baisse de nos chiffres du chômage", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours à Bangalore (sud), vitrine de l'industrie high-tech indienne. "Ceci est une mission pour le commerce, oui, mais je préfère la voir comme une mission pour l'emploi", a-t-il ajouté.

David Cameron a visité mercredi le siège d'Infosys, le deuxième plus gros groupe informatique indien à l'export, ainsi que le groupe public de défense Hindustan Aeronautics (HAL). En sa présence, le numéro un mondial de l'armement et de la défense, BAE Systems, et le motoriste Rolls-Royce ont signé un contrat avec HAL concernant 57 nouveaux avions militaires d'entraînement Hawk, pour un montant respectif de 779 millions et 311 millions de dollars.

M. Cameron a salué les récents investissements au Royaume-Uni réalisés par des groupes dirigés par des Indiens, comme Tata et le géant sidérurgiste ArcelorMittal, mais il a aussi plaidé pour une libéralisation du marché intérieur indien.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés