Publicité
analyse

Evergrande et le spectre d'une pyramide de Ponzi

Des personnes trompées par Evergrande se réunissent devant le siège de la société, à Shenzhen. ©AFP

Suspendus à l'avenir d'Evergrande, toujours menacée de faillite, plusieurs milliers de personnes manifestent un peu partout dans le pays pour réclamer leur dû. Parmi eux, des milliers de petits épargnants victimes de produits financiers crapuleux.

Ils sont venus de tout le pays, traînant des valises bon marché et serrant des dossiers remplis de documents attestant des contrats passés avec Evergrande. Devant le gratte-ciel de verre, ils crient leur colère: "Evergrande, tu dois payer!" La plupart des manifestants qui font le siège de l'entreprise depuis une semaine sont propriétaires de petites entreprises d'éclairage, de plomberie et de matériaux de construction, fournisseurs et sous-traitants d'Evergrande, l'un des plus grands promoteurs immobiliers de Chine, qui croule aujourd'hui sous plus de 260 milliards d'euros de dettes.

'Ils nous disent: Nous n'avons pas d'argent. Faites ce que vous voulez", explique un directeur d'entreprise de nettoyage dont la plainte fait le tour des réseaux sociaux.

Evergrande lui doit 200.000 euros. "Si nous ne recevons pas l'argent, nous ne pourrons pas manger." Il a campé 24 heures devant l'immeuble avant d'être délogé par la police, mais il continue son combat sur internet.

Il n'y a pas que les fournisseurs et les employés du groupe qui se lamentent. Partout dans le pays, des rassemblements sporadiques ont lieu.

80.000 personnes flouées

Il n'y a pas que les fournisseurs et les employés du groupe qui se lamentent. Partout dans le pays, des rassemblements sporadiques ont lieu, des propriétaires qui ont versé des arrhes pour un appartement qui ne sera sans doute jamais livré, des petits épargnants qui avaient cru aux sirènes de la branche financière du groupe promettant des rendements records, jusque 20%, grâce à des placements financiers qui, là encore, se sont effondrés comme un château de carte.

Au moins 80.000 personnes, qui ont investi dans des produits de gestion de patrimoine qui ne servaient en fait qu'à combler les déficits du groupe. Une pyramide de Ponzi qui pourrait mener certains responsables en prison.

Les géants de l'immobilier comme Evergrande ont connu un essor fulgurant au cours des dernières décennies, grâce à un modèle d'emprunt massif et d'expansion rapide, en s'appuyant sur les flux de trésorerie provenant des achats sur plan.

Août 2020, les nouvelles règles

Cela a fonctionné tant qu'ils pouvaient continuer à obtenir de nouveaux prêts pour de nouveaux projets. Mais, en août 2020, les régulateurs gouvernementaux ont établi de nouvelles règles concernant le montant de la dette que les promoteurs peuvent contracter, leur interdisant de vendre sur plan.

"L'effondrement d'Evergrande, s'il a lieu, sera le plus grand test auquel le système financier chinois aura été confronté depuis des années."
Mark Williams
Économiste en chef pour l'Asie chez Capital Economics

Evergrande s'est retrouvée incapable de faire face à ses obligations et de rembourser. Plus d’un million et demi d'appartements ne sont pas livrés, et les chantiers sont à l'arrêt.

"L'effondrement d'Evergrande, s'il a lieu, sera le plus grand test auquel le système financier chinois aura été confronté depuis des années", explique Mark Williams, économiste en chef pour l'Asie chez Capital Economics.

Dans un ultime sursaut, Evergrande propose d'échanger certaines dettes contre des appartements… quand ils seront construits. Mais plus personne n'a confiance.

À l'extérieur du siège d'Evergrande, à Shenzhen, une dizaine de femmes sont assises dos au mur sur des valises et des morceaux de carton depuis quatre jours, logeant dans des hôtels miteux et se nourrissant d'un bol de nouilles par jour.

Une femme, venue de la province d'Anhui, témoigne sur le réseau Weibo, affirmant qu'Evergrande lui doit des centaines de milliers d'euros. Elle montre les reconnaissances de dettes signées par Evergrande et fond en larmes. "Je dois payer mes ouvriers, mais je n'ai rien. C'est vers moi qu'ils se tournent pour demander leur argent, alors que c’est la faute d'Evergrande."

Les autorités chinoises pourraient finalement intervenir, en restructurant la dette du groupe et obliger certaines entreprises d'État, comme le consortium militaire Poly, à reprendre certains actifs d'Evergrande. Une façon de limiter les dégâts, et d'éviter que, de financière, la crise devienne sociale, alors que le Parti communiste prépare la transition de Xi Jinping vers son troisième mandat l'année prochaine.

Le résumé

  • En août 2020, les autorités chinoises ont modifié les règles de la dette des promoteurs, interdisant la vente sur plan.
  • Evergrande, qui signait de nombreux projets pour cacher sa dette, n'a plus été en mesure de payer ni de rembourser ce qu'il devait aux banques.
  • Telle une pyramide de Ponzi, ce sont 80.000 fournisseurs, épargnants, petits investisseurs qui réclament aujourd'hui leur dû.
  • L'État pourrait intervenir, pour éviter que cette crise financière ne devienne sociale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés