Exportations record pour la Chine

©AFP

L'excédent commercial chinois atteind 28,7 milliards de dollars. Un chiffre qui pourrait pousser les partenaires commerciaux du pays à faire pression sur les autorités pour qu'elles réévaluent à la hausse le yuan.

La Chine a engrangé en juillet un excédent commercial de 28,7 milliards de dollars, avec des exportations à un niveau record, ont annoncé mardi les douanes chinoises, ce qui est susceptible d'accroître les pressions de ses partenaires en faveur d'une appréciation du yuan.

L'excédent commercial de la Chine, le plus élevé depuis janvier 2009, est plus important que celui enregistré en juin qui s'était élevé à 20,02 milliards de dollars.

Les exportations chinoises qui ont atteint un niveau record se sont élevées en juillet à 145,52 milliards de dollars, soit une augmentation de 38,1% par rapport à juillet 2009. Mais le rythme a ralenti par rapport à juin, où la hausse avait été de 43,9%, alors que les aciéristes et négociants en charbon ou minerais accéléraient les livraisons avant l'annulation de certains avantages fiscaux sur une gamme de produits le mois dernier.

Les importations ont quant à elles augmenté de 22,7 % en glissement annuel, à 116,79 milliards de dollars, ont précisé les douanes chinoises, marquant une décélération importante par rapport à juin où elle avaient enregistré une croissance de 34,1%.

Contrôle du yuan renforcé?

Le ralentissement des exportations pourrait encourager les autorités chinoises à renforcer leur contrôle du taux de change du yuan, dans la crainte de voir une appréciation de la monnaie pénaliser les exportations chinoises. Mais la hausse de l'excédent apporte de nouveaux arguments à ses grands partenaires, qui accusent la Chine de maintenir sa monnaie à un taux artificiellement bas afin de favoriser ses exportations. Certains experts estiment que le yuan est sous-évalué de 40%.

"Aux Etats-Unis, le taux de chômage est proche des 10% et les statistiques qui doivent être publiées cette semaine devraient encore montrer un énorme déficit commercial de plus de 40 milliards de dollars", a déclaré Brian Jackson, analyste à la Royal Bank of Canada à Hong Kong. "Ce contraste dans la balance commerciale des deux plus grandes économies mondiales risque d'accroître la pression de Washington sur Pékin visant à réévaluer le yuan", a-t-il ajouté.

Pékin s'est engagé à la mi-juin à laisser le yuan évoluer plus librement par rapport au dollar, tout en excluant de grandes fluctuations. Depuis cette annonce, le yuan a gagné moins de 1% par rapport au billet vert.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés