Grand nettoyage dans la corruption chinoise

(© Jason Lee) ©REUTERS

Un cadre supérieur chinois de la société mère de China Mobile a été condamné à perpétuité pour corruption ce vendredi. Le président Xi Jinping poursuit visiblement sa lutte contre les dessous-de-table alors qu'un autre responsable chinois avait déjà subi le même sort jeudi.

Accusé de corruption, Lu Xiangdong, ancien vice-président de la société mère publique de China Mobile a été condamné à prison à vie, rapporte vendredi l'agence Chine nouvelle, au lendemain de l'annonce d'une décision semblable contre un autre responsable chinois.

Le président chinois Xi Jinping, qui occupe son poste depuis mars, a publiquement fait de la lutte contre la corruption une priorité de son action. Il s'est engagé à lutter contre les "tigres", au plus haut niveau, comme les "mouches", situées plus bas dans la hiérarchie.

Lu Xiangdong est accusé d'avoir profité de sa position pour recevoir plus de 25 millions de yuans (trois millions d'euros) de pots-de-vin entre 2003 et 2011, selon Chine nouvelle qui cite une décision prise au milieu du mois par un tribunal de la province du Jilin, dans le Nord-Est.

Jeudi, on a appris que Wu Zhaohui, secrétaire général adjoint du Parti dans la ville de Dongguan, avait été condamné à la réclusion à perpétuité, après avoir été reconnu coupable d'avoir accepté 49,7 millions de yuans en dessous-de-table et autres commissions illicites.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés