Hong Kong: la pression internationale monte sur Pékin

Le Parlement chinois, inféodé au Parti communiste, a voté jeudi la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong. ©AFP

Prise de parole de Donald Trump, communiqué de pays occidentaux, discussion à l'ONU: la Chine affronte une pression grandissante en raison de sa volonté d'imposer une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Dans un contexte de fortes tensions Pékin-Washington, le président américain Donald Trump devait tenir vendredi une conférence de presse où il devait annoncer "ce que nous allons faire vis-à-vis de la Chine". Selon son chef de la diplomatie Mike Pompeo, il pourrait s'en prendre aux étudiants chinois aux États-Unis. 
L'Union européenne a critiqué la loi chinoise mais elle n'évoque pas de sanctions en l'état.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie mènent la fronde contre la loi sur la sécurité nationale, qui prévoit de punir les activités séparatistes, "terroristes", la subversion, ou encore l'ingérence étrangère sur le territoire autonome chinois. Ils estiment qu'il s'agit d'une manière déguisée de museler l'opposition hongkongaise et de rogner les libertés. Ce que dément fermement la Chine.
  L'Union européenne a critiqué la loi chinoise mais elle n'évoque pas de sanctions en l'état. Les États-Unis et le Royaume-Uni ont obtenu l'organisation vendredi d'une discussion informelle au Conseil de sécurité de l'ONU. Pékin a aussitôt accusé l'administration Trump de "prendre en otage" l'ONU.
La loi chinoise controversée intervient après les manifestations monstres à Hong Kong en 2019 contre l'influence de Pékin, marquées par des actes de violence, et qui ont renforcé un courant pro-indépendance jadis marginal. La Chine a reproché à Washington d'avoir jeté de l'huile sur le feu en soutenant publiquement les manifestants. Hong Kong, ex-colonie britannique, bénéficie depuis sa rétrocession à la Chine en 1997 d'une large autonomie, de la liberté d'expression et d'une justice indépendante. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés