Publicité
Publicité

Japon: l'excédent commercial a plus que doublé en juillet sur un an

Le japon a augmenté de 23% ses exportations vers la Chine et de respectivement 23% et 14% vers l'Amérique du Nord et l'Europe. La cadence de la hausse de ses exportations observée ces derniers mois est en baisse toutefois.

Le Japon a dégagé en juillet un excédent commercial en hausse de 119% par rapport à celui du même mois de 2009, à 804,2 milliards de yens (7,3 mds EUR), grâce à la progression des exportations vers les pays asiatiques et émergents, a annoncé ce mercredi le ministère des Finances.

Ce solde excédentaire, presque double de celui auquel s'attendaient les économistes, résulte de l'activité forte des nations voisines et des suites du redémarrage dans des secteurs comme l'automobile ou l'électronique grand public, après la violente décrue observée fin 2008/début 2009.

Marché asiatique en forme

En juillet, les exportations nippones ont ainsi augmenté de 23,5% sur un an à 5.982,8 milliards de yens (54,3 milliards d'euros) tirées par les commandes en provenance des zones dynamiques d'Asie, Chine en tête (+22,7%). Les importations du Japon ont progressé pour leur part de 15,7% en valeur, à 5.178,6 milliards de yens (47 milliards d'euros). Le Japon a commandé davantage de marchandises à la Chine (+14,4%), à la Thaïlande, à Taïwan ou à la Malaisie, pays voisins où sont notamment assemblés des produits finis de marques japonaises vendus ensuite dans l'archipel.

Vis-à-vis de l'Asie dans son ensemble, l'excédent japonais a augmenté de 42,2% à 989,4 milliards de yens. Mais les expéditions de marchandises ont aussi été supérieures en valeur à celles du même mois de l'an passé vers l'Amérique du Nord (+22,9%), grâce entre autres aux ventes d'automobiles et pièces détachées aux Etats-Unis. Elles ont également augmenté à destination de l'Europe (+13,6%), avec une hausse des ventes d'équipements de construction, de pièces de véhicules et de composants d'appareils divers dans les pays de l'Union Européenne.

Décélération de la hausse des exportations

A noter toutefois que la cadence globale de progression des exportations japonaises tend à décélérer depuis cinq mois, après un rapide redécollage observé à compter du printemps 2009, du fait de la fragilité de la reprise dans les pays occidentaux. La cherté de la devise japonaise fait en outre peser une menace sur les exportations, le nouveau récent accès de fièvre du yen vis-à-vis du dollar et de l'euro obligeant les entreprises nippones qui vendent à l'étranger à augmenter leurs prix ou à rogner leurs marges. Ce faisant, elles subissent une chute de compétitivité au profit de leurs concurrents asiatiques, européens ou américains.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés