L'économie indienne en pleine forme

L'Inde a enregistré une hausse de 8,9% sur un an de son Produit intérieur brut (PIB) de juillet à septembre, deuxième trimestre de son année budgétaire, selon les chiffres officiels publiés mardi qui se situent au-dessus des prévisions des analystes.

Les analystes tablaient sur une progression d'environ 8,2%. Cette forte croissance trimestrielle s'explique par le bond de 9,8% sur un an de la production manufacturière et de 8,8% du secteur de la construction.
La troisième puissance économique d'Asie a aussi bénéficié d'un rebond de la production agricole, qui a progressé de 4,4% grâce à une mousson abondante, selon les statistiques officielles.
Cette croissance intervient dans un contexte où le gouvernement a réduit son programme d'aide mis en place pour protéger l'économie de l'impact de la récession mondiale.

Le gouvernement de centre-gauche continue de tabler sur une croissance de 8,5% pour l'année budgétaire en cours qui s'achève fin mars 2011 mais les analystes estiment que cet objectif pourrait être dépassé si la tendance constatée aux deux premiers trimestres se poursuit.
D'avril à juin, l'Inde avait enregistré une croissance sur un an du même ordre (+8,9%, chiffre révisé).
Avant la récession mondiale, l'Inde avait affiché entre 2006 et 2008 une insolente croissance annuelle de 9,5%.

Les économistes estiment que le retour à un niveau proche d'avant la crise pourraient permettre à la Banque centrale de poursuivre sa politique de discipline budgétaire pour lutter contre l'inflation de 8,58%. La Banque centrale a déjà relevé ses taux à six reprises depuis le début de l'année.
L'Inde est aujourd'hui la deuxième économie mondiale en terme de rythme de croissance, derrière son rival chinois qui a affiché un PIB en hausse de 9,6% au deuxième trimestre sur un an.

Le ministre indien des Finances Pranab Mukherjee a déclaré ce mois-ci que le gouvernement visait une croissance à deux chiffres d'ici les deux prochaines années, un seuil nécessaire, selon le Premier ministre Manmohan Singh, pour endiguer la pauvreté dans ce pays de plus de 1,1 milliard d'habitants.
Plus de 40% de la population continue de vivre sous le seuil de pauvreté, avec moins de 1,25 dollar par jour (95 centimes d'euro). En Chine, 16% des habitants vivent en dessous de ce seuil, selon la Banque mondiale.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés