La Banque du Japon reste ultra-accomodante

©Bloomberg

La banque centrale nippone a décidé de maintenir sa politique monétaire ultra-accomodante.

La situation économique du Japon "s'améliore" a jugé ce mardi la banque centrale nippone, qui a dans le même temps décidé à l'unanimité des 9 membres de son comité de politique monétaire de maintenir intactes les mesures d'assouplissement qualitatif et quantitatif prises récemment.

La Banque du Japon (BoJ) vise toujours une augmentation annuelle de 60-70.000 milliards de yens (461 à 569 milliards d'euros) de la base monétaire, et prévoit toujours les mêmes rachats d'actifs financiers, dont essentiellement des obligations d'Etat, pour dynamiser l'activité des entreprises et particuliers et atteindre l'objectif d'inflation de 2% fixé avec le gouvernement.

"L'économie japonaise s'améliore (...) et la conjoncture étrangère se dirige peu à peu vers une amélioration", a noté la BoJ dont le gouverneur, Haruhiko Kuroda, doit s'exprimer plus tard dans la journée.

Au Japon, un regain s'est en effet amorcé ces derniers mois. Selon les chiffres publiés lundi par le gouvernement, le produit intérieur brut (PIB) de l'archipel a grimpé de 1,0% au premier trimestre 2013 par rapport au précédent (+4,1% en rythme annualisé, d'après les données révisées).

La BoJ a également signalé que les exportations s'approchaient de la reprise et que les investissements des entreprises tendaient à recouvrer le chemin d'une progression, même s'ils ont encore diminué au premier trimestre.

Les commandes publiques, elles, augmentent, soutenues par un plan de relance qui vise notamment à accélérer la reconstruction du nord-est dévasté en mars 2011.

La BoJ se félicite aussi que "l'état d'esprit des consommateurs soit meilleur", ce qui les pousse à être plus dépensiers.

Elle a néanmoins concédé que les prix à la consommation (hors ceux des produits frais) continuaient de reculer en comparaison annuelle, mais a indiqué percevoir "une augmentation des attentes d'inflation" au Japon.

"La Banque va continuer sa politique d'assouplissement quantitatif et qualitatif autant que nécessaire pour parvenir à son objectif d'une progression des prix de 2%" par an, a ajouté le comité dans son communiqué.

En augmentant considérablement la base monétaire, c'est-à-dire essentiellement l'argent liquide et les réserves obligatoires des banques, la BoJ veut faciliter la baisse des taux d'intérêt et créer un contexte qui facilite les prêts d'argent aux particuliers et entreprises afin de les inciter à investir pour doper l'activité et donc la croissance.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés