La Chine assouplit sa politique monétaire

La marge de fluctuation du yuan va être élargie à 1%. A terme, la Chine ambitionne de rendre le yuan totalement convertible. La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a salué cette "mesure importante".

La marge de fluctuation du yuan, qui était de plus ou moins 0,5% par rapport au dollar, va être élargie à 1% à partir de lundi, a annoncé samedi dans un communiqué la Banque populaire de Chine (banque centrale).

La directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde a rapidement salué cette "mesure importante" prise par la banque centrale chinoise.  Pour Mme Lagarde, cette décision "illustre l'engagement de la Chine à rééquilibrer son économie vers la consommation intérieure et permet aux forces du marché de jouer un plus grand rôle dans la détermination du niveau du taux de change".

Le yuan est considéré comme sous-évalué par les principaux partenaires commerciaux de la Chine. Sa valeur est déterminée par la banque centrale, qui fixe son taux quotidiennement, et non par la loi de l'offre et de la demande comme c'est le cas pour la plupart des grandes monnaies de la planète.

La banque centrale a expliqué sa décision en constatant "le développement du marché des changes de la Chine et le renforcement graduel des capacités de fixation des prix et de gestion des risques des acteurs sur le marché".

La Chine affirme que son objectif est de rendre à terme le yuan totalement convertible et de se doter d'un système de taux de change flottant librement. Cet élargissement de la bande de fluctuation de sa monnaie va dans ce sens.

Depuis juin 2010, Pékin permet au renminbi (monnaie du peuple, nom officiel du yuan) de fluctuer de plus ou moins 0,5% vis-à-vis du dollar autour d'un cours pivot fixé quotidiennement par la banque centrale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés