Publicité

La Chine veut doper son marché automobile

©REUTERS

La Chine dévoile des mesures destinées à soutenir la demande pour des produits allant des voitures aux appareils électroménagers en passant par les services à l'information, alors que le pays est confronté à un net ralentissement de son économie.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la Commission nationale chinoise pour le développement et la réforme (CNDR) indique que la réglementation sur le marché automobile d'occasion serait assouplie, et que des subventions "adéquates" seraient mises en oeuvre pour doper les achats de voitures en milieu rural et la demande pour les véhicules nouvelles énergies.

Pourquoi? Pour la première fois depuis les années 1990, le marché automobile chinois, le plus important au monde, a reculé en 2018 sur fond de ralentissement de l'économie et de conflit commercial entre Washington et Pékin. Les pressions croissantes sur l'économie chinoise ont fait tomber son taux de croissance à 6,6% l'an dernier, soit le plus faible niveau enregistré en près de 30 ans, en dépit des efforts de Pékin pour soutenir l'activité et encourager les banques à distribuer des crédits.

 

Ce mardi matin en Bourse, en Europe, les valeurs de l'automobile sont délaissées sur fond de tensions autour du commerce et de la croissance en Chine. L'indice Stoxx automobile abandonne 0,56% et celui de la "tech" 0,08%. Un nouveau cycle de discussions doit s'engager entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce. Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, entame mercredi à Washington de nouvelles discussions, avec notamment le représentant au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire auTrésor Steven Mnuchin. Il sera ensuite reçu jeudi par Donald Trump. "Il y a moins de chances désormais pour que nous ayons quelque chose de positif qui ressorte des négociations commerciales", estime Nick Twidale, chez Rakuten Securities. La nervosité des investisseurs est en outre alimentée par les signes de plus en plus visibles de l'impact de cette guerre commerciale sur l'économie mondiale et les profits des entreprises...

Les nouvelles mesures "ne sont pas simplement axées sur le fait d'augmenter la demande pour les grosses voitures, mais visent aussi à intégrer la transformation industrielle et l'amélioration de la consommation", a indiqué Liu Yunan, un responsable de la CNDR, lors d'une conférence de presse.

Mais aussi...

Au-delà de l'industrie automobile, la CNDR a aussi indiqué qu'elle allait accélérer le lancement des licences 5G pour la téléphonie mobile et qu'elle allait soutenir le développement des appareils électroménagers "verts" et "intelligents".

La Chine compte mettre en oeuvre des baisses d'impôts et des aides aux petites entreprises cette année, avaient indiqué la semaine dernière des responsables du ministère des Finances.

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés