La Corée du Nord privée d'internet

©Photo News

Des responsables américains ont affirmé que les Etats-Unis n'étaient pas impliqués dans une quelconque attaque informatique visant la Corée du Nord.

Les connexions internet nord-coréennes, totalement interrompues lundi par une panne géante, ont été rétablies mardi après plus de neuf heures de paralysie, ont indiqué des experts en informatique suggérant que le pays communiste avait peut-être été la cible de représailles après l'attaque informatique récente de Sony.

Les quatre réseaux internet dont dispose la Corée du Nord et dont tout le routage passe par China Netcom, filiale de China Unicom, sont restés déconnectés pendant neuf heures et 31 minutes, ont indiqué les experts de la société Dyn Research, établie aux Etats-Unis et spécialisée dans la sécurité informatique.  Les causes de la panne géante demeuraient inconnues.

Plusieurs responsables américains proches de l'enquête sur l'attaque qui a visé Sony Pictures ont dit que les Etats-Unis n'étaient pas impliqués dans une quelconque attaque informatique visant la Corée du Nord.

Le président américain a promis vendredi dernier de mener des représailles après l'attaque qui a visé Sony et qu'il a imputée à la Corée du Nord.

Parallèlement, la Corée du Sud, techniquement toujours en guerre contre la Corée du Nord, a dit mardi ne pas exclure la responsabilité de Pyongyang dans le piratage informatique d'une centrale nucléaire. Selon Séoul, aucune donnée importante n'a été volée. Washington a été sollicitée pour aider la Corée du Sud. dans son enquête.

TV-TIME in North Corea #kim #tv #sony pic.twitter.com/lyWBbmuDch— Marco Frehse (@MarcoFrehse) 23 Décembre 2014

 

De son côté, Sony s'en prend à Twitter:

Piratage > Sony menace de poursuivre Twitter en justice s'il ne bloque pas les messages reproduisant les docs volés par le groupe de pirates— itele (@itele) December 23, 2014

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés