La réforme du yuan a besoin d'un "environnement extérieur favorable"

La Chine est pressée depuis des mois par ses partenaires commerciaux de laisser s'apprécier sa monnaie par rapport au dollar. Ceux-ci font valoir que la faiblesse du yuan confère un avantage compétitif indu aux produits chinois.

La réforme du yuan se fera inéluctablement mais a besoin d'un "environnement extérieur très favorable", a souligné le président chinois Hu Jintao lors d'une rencontre jeudi à Séoul avec son homologue américain Barack Obama, selon des propos rapportés par un porte-parole chinois.

"Le président Hu a aussi souligné que la volonté de la Chine d'aller de l'avant dans la réforme du yuan était inébranlable", a déclaré ce porte-parole, Ma Zhaoxu, devant la presse.

Cette réforme "aura besoin d'une environnement extérieur très favorable et ne pourra être mise en oeuvre que dans le cadre d'un processus progressif", a ajouté ce porte-parole, citant M. Hu.

"Nous allons améliorer le mécanisme de taux de change contrôlé, laisser le marché jouer un plus grand rôle et augmenter la flexibilité du taux de change du yuan afin de le maintenir dans une voie équilibrée", avait déclaré plus tôt à Pékin, Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine est pressée depuis des mois par ses partenaires commerciaux de laisser s'apprécier sa monnaie par rapport au dollar. Ceux-ci font valoir que la faiblesse du yuan confère un avantage compétitif indu aux produits chinois.

Mais Pékin a catégoriquement, et de nombreuses fois, rejeté toute éventualité de réévaluation brutale de sa monnaie, affirmant que cela mettrait en péril ses industries exportatrices et des millions d'emplois.

Le yuan a toutefois gagné quelques points de pourcentage face au billet vert depuis juin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés