"Le conflit ukrainien mènera Poutine à sa perte"

©Photo News

L'ex-oligarque et opposant au Kremlin Mikhaïl Khodorkovski a assuré vendredi dans la presse russe que le conflit en Ukraine ménerait la Russie à sa perte, et avec elle le régime de Vladimir Poutine, à l'image de l'invasion soviétique en Afghanistan qui avait enclenché l'effondrement de l'URSS.

L'ex-oligarque et opposant au Kremlin Mikhaïl Khodorkovski a assuré vendredi dans la presse russe que le conflit en Ukraine ménerait la Russie à sa perte, à l'image de l'invasion soviétique en Afghanistan qui avait enclenché l'effondrement de l'URSS.

"L'invasion de l'Afghanistan a commencé pendant la 15e année au pouvoir de Brejnev (secrétaire du Parti communiste soviétique, ndlr), celle de la Crimée et du Donbass a lieu au cours de la 15e année du règne de Poutine", écrit-il dans les pages du quotidien financier russe Vedomosti.

"Au lieu de se consacrer à leurs gigantesques territoires, (ces) chefs d'Etat ont décidé de s'emparer d'encore davantage de terre, et ils l'ont chèrement payé", ajoute-t-il, traçant un parallèle entre l'invasion de l'Afghanistan en 1979 par les troupes soviétiques et le conflit qui oppose l'armée ukrainienne aux rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine depuis avril.

La Russie est régulièrement accusée par Kiev et les Occidentaux d'armer les séparatistes prorusses dans cette partie de l'Ukraine et d'y avoir déployé des troupes régulières. Moscou dément toute implication dans le conflit.

"La guerre est le résultat naturel du développement du système économique mis en place par Vladimir Poutine depuis maintenant dix ans", assure M. Khodorkovski, selon qui le président russe sera renversé "dans les dix prochaines années".

Après dix ans passés en prison, M. Khodorkovski, qui fut un temps l'homme le plus riche de Russie avant d'être arrêté en 2003 pour "vol par escroquerie à grande échelle" et "évasion fiscale", estime que son incarcération est une punition pour s'être opposé à Vladimir Poutine.

Pour l'opposant russe, qui vit désormais en Suisse, "lorsque des personnes ont été trop longtemps au pouvoir, (...) ils commencent à franchir toutes les limites, celles du bon sens et les frontières des pays voisins".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés