Le Japon inquiet pour son rating

Le premier ministre japonais, Yoshihiko Noda. (Photo: Bloomberg)

"Si le Japon continue sa politique budgétaire actuelle, nous allons nous retrouver sous les feux de la rampe" a indiqué le Premier ministre nippon, Yoshihiko Noda.

Le ministre japonais des Finances Jun Azumi a fait part dimanche de ses inquiétudes sur la notation financière de son pays, après la dégradation de la note de plusieurs pays de l'Union européenne par Standard and Poor's.

"A moins que le Japon montre que nous pouvons assurer rapidement des conditions financières stables et reconstruire notre politique budgétaire (...), la prochaine fois ce sera notre tour", a déclaré le ministre à la presse.

Le Premier ministre Yoshihiko Noda avait lui aussi fait part de ses inquiétudes, quelques heures auparavant. "La crise en Europe n'est pas un feu de l'autre côté de la rivière", a-t-il déclaré samedi à la télévision japonaise. "Même la note de la France a été abaissée. Si le Japon continue sa politique budgétaire actuelle, nous allons nous retrouver sous les feux de la rampe. Nous devons nous saisir de cette question en toute urgence".

La troisième puissance économique mondiale est endettée à plus de 200% de son produit intérieur brut (PIB), une proportion sans égale parmi les pays développés. Mais les bons du Trésor sont détenus à près de 95% au Japon dont les finances sont à l'abri des mouvements erratiques de capitaux internationaux qui ont mis à genoux plusieurs Etats européens.

Le gouvernement veut doubler la taxe sur la consommpation pour tenter de contrôler l'expansion de la dette publique, un projet bien évidemment impopulaire.

L'agence de notation Standard and Poor's a baissé vendredi la note de neuf pays de l'Union européenne, dont la France et l'Autriche, qui ont perdu leur précieux AAA.

En août 2011, Moody's avait réduit d'un cran la note de la dette du Japon, à Aa3, la quatrième meilleure possible sur 19 échelons. Ses concurrentes S&P et Fitch créditent l'archipel d'appréciations comparables, mais menacent de les abaisser.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés