Le Sénat US soutient les manifestants de Hong Kong, Pékin se braque

Des dizaines de manifestants pro-démocratie sont toujours retranchés ce mercredi sur un campus hongkongais, pour la quatrième journée d'affilée. ©REUTERS

Le Sénat américain a adopté un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong face à Pékin. Il menace de suspendre le statut économique spécial accordé par Washington à l'ancienne colonie britannique. Le vote provoque la colère de la Chine.

Le Sénat américain a adopté à l'unanimité un texte destiné à protéger les droits humains à Hong Kong, où les manifestants pro-démocratie font face à une répression. Le texte doit désormais être soumis à la Chambre des représentants, qui a voté sa propre législation sur la question le mois dernier.

Républicains et démocrates du Congrès devront aplanir leurs divergences pour soumettre un texte commun au président Donald Trump pour promulgation. La démarche illustre en tout cas une volonté bipartisane d'afficher un soutien au mouvement de contestation qui secoue Hong Kong depuis plusieurs mois et de durcir la position des États-Unis à l'égard de la Chine, à qui l'ancienne colonie britannique a été rétrocédée en 1997.

Un second texte a aussi été adopté à l'unanimité par le Sénat, où les républicains sont majoritaires, pour demander un embargo sur les exportations de certains équipements anti-émeute à destination des forces de sécurité hongkongaises.

Pékin a réagi avec colère

A Pékin, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé le vote du Sénat américain et appelé à d'importantes contre-mesures pour garantir la souveraineté et la sécurité de la Chine. Dans un communiqué, le porte-parole de la diplomatie chinoise demande aux États-Unis d'arrêter d'interférer dans les affaires internes de Hong Kong et de la Chine.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n