Le Yémen s'enfonce dans le chaos

La situation est très confuse à Aden, au sud du Yemen. ©EPA

Au Yemen, les séparatistes se sont emparés de trois casernes et du palais présidentiel à Aden. La coalition militaire sous commandement saoudien est intervenue pour soutenir le gouvernement yéménite.

Le Yémen, déjà ravagé par cinq ans de guerre civile, s'est davantage enfoncé dans le chaos avec la prise du palais présidentiel à Aden par des combattants séparatistes. Depuis mercredi, des affrontements opposent des combattants séparatistes aux soldats du gouvernement. Pourtant, ceux-ci sont alliés depuis 2015 au sein d'une coalition emmenée par le pouvoir saoudien à Ryad et le gouvernement émirati d'Abou Dhabi, pour lutter contre les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

La prise du palais est surtout symbolique vu que le président Abd Rabbo Mansour Hadi et son Premier ministre se trouvent en Arabie Saoudite. Néanmoins, cela marque un tournant, le ministère yéménite des Affaires étrangères ayant accusé les Emirats d'être "responsables du coup d'Etat" des séparatistes à Aden.

"Nous demandons aux Emirats d'immédiatement cesser leur soutien matériel et militaire aux groupes qui se sont rebellés contre l'Etat", est-il précisé dans un tweet du ministère.

La coalition dirigée par les Saoudiens a quant à elle appelé samedi à un cessez-le-feu "immédiat" et à une "réunion d'urgence" des parties en conflit dans cette ville. Et ce dimanche, elle a annoncé avoir frappé une position posant "une menace" à un important site du gouvernement yéménite.

"Ceci a été la première opération et elle sera suivie d'une autre si cette déclaration n'est pas respectée", a mis en garde la coalition conduite par les Saoudiens qui soutient le gouvernement yéménite.

Le Yémen est à présent confronté au risque d'une "guerre civile dans la guerre civile", a estimé dans un rapport le centre de réflexion sur les conflits International Crisis Group (ICG).

Selon l'ONU, il y a une quarantaine de morts et 260 blessés depuis jeudi dans les violences à Aden.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect