Publicité
Publicité

Les Birmans aux urnes pour une élection aussi rare que décriée

Les Birmans votaient dimanche pour la première fois depuis 20 ans, un scrutin qualifié de mascarade en Occident en l'absence de l'opposante Aung San Suu Kyi, mais considéré par une partie de l'opposition comme une étape nécessaire vers une évolution du régime militaire.