Publicité

Mandats d'arrêt contre 346 militaires turcs

©REUTERS

La purge se poursuit en Turquie. 346 soldats font l'objet d'un mandat d'arrêt. Ils sont soupçonnés de liens avec les réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, vu comme l'instigateur du putsch manqué contre le régime.

Les autorités turques ont lancé des mandats d'arrêt contre 346 membres des forces armées soupçonnés de liens avec les instigateurs présumés du putsch manqué de juillet 2016, selon l'agence étatique Anadolu.

→ A Istanbul: le procureur a émis des mandats d'arrêt pour 271 soldats

→ A Izmir: le procureur a émis des mandats d'arrêt pour 75 soldats

Que leur reproche-t-on?

Ils sont soupçonnés de liens avec les réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, accusé par Ankara d'avoir fomenté le putsch manqué. Installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années, Gülen nie toute implication.

Des opérations ont été lancées à travers le pays pour procéder aux interpellations de ces militaires. L'agence ne dit toutefois pas s'ils ont effectivement été arrêtés.

Environ 77.000 personnes ont été arrêtées dans le cadre des purges menées depuis la tentative de coup d'Etat, et plus de 140.000 limogées ou suspendues de la fonction publique.

Ces purges sont largement décriée par l'opposition et les organisations de défense des droits de l'Homme, qui accusent le président Recep Tayyip Erdogan de s'en servir pour faire taire toute voix critique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés