Publicité

Mystère autour de la santé de Kim Jong-un

L'état de santé de Kim Jong-un est entouré de mystères. ©AFP

Le leader nord-coréen était absent d'importantes célébrations à Pyongyang la semaine dernière. Des sources évoquent des problèmes cardio-vasculaires.

Les spéculations vont bon train au sujet de l'absence du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors d'importantes célébrations à Pyongyang la semaine dernière.

La Corée du Nord a marqué le 15 avril le 108e anniversaire de la naissance du fondateur du régime, Kim Il-sung, grand-père du dirigeant actuel. Cette date est de loin la plus importante du calendrier politique nord-coréen. Mais Kim Jong-un n'a été vu sur aucune des photographies officielles.

"La raison du traitement cardio-vasculaire urgent qu'a subi Kim était son tabagisme excessif, son obésité et sa fatigue."
Daily NK
Média en ligne sud-coréen

Daily NK, un média en ligne géré essentiellement par des Nord-Coréens ayant fait défection, a affirmé que le dirigeant avait été opéré en avril pour des problèmes cardio-vasculaires et qu'il était en convalescence dans une villa dans la province de Phyongan du Nord.

"La raison du traitement cardio-vasculaire urgent qu'a subi Kim était son tabagisme excessif, son obésité et sa fatigue", affirme Daily NK en citant une source nord-coréenne non identifiée.

Opération chirurgicale

Aucune confirmation de cette information n'a pu être immédiatement obtenue, mais elle a suscité bon nombre de supputations. Citant un responsable américain, CNN rapporte que Washington "étudie des informations" selon lesquelles Kim Jong-un est "en danger grave après une opération chirurgicale", sans dire si ces "informations" sont en fait l'article de Daily NK.

Mercredi soir, le Pentagone a indiqué n'avoir aucune information permettant de dire que Kim Jong Un aurait perdu le contrôle du programme nucléaire nord-coréen.

L'agence de presse sud-coréenne Yonhap a, elle, cité un haut responsable sud-coréen affirmant, sous couvert de l'anonymat, que les informations selon lesquelles M. Kim serait gravement malade n'étaient "pas vraies".

Moon Chung-in, conseiller à la sécurité du président sud-coréen Moon Jae-in, a dit à l'AFP n'avoir rien entendu de spécial concernant la santé de M. Kim. Thae Yong Ho, un ex-diplomate nord-coréen élu la semaine dernière aux élections législatives en Corée du Sud, a fait part de ses doutes concernant ces informations.

La dernière apparition publique de Kim Jong-un remonte au 11 avril.

La dernière apparition publique de M. Kim à avoir fait l'objet d'une couverture photo par les médias officiels remonte au 11 avril, lorsqu'il avait présidé une réunion du bureau politique du parti au cours de laquelle ce dernier avait appelé à des mesures plus fortes contre le nouveau coronavirus.

Ce n'est pas la première fois que "l'absence" de Kim alimente toute sorte de spéculations. En 2014, il n'avait pas été vu pendant six semaines, avant de réapparaître avec une canne. Les services de renseignements sud-coréens cités par Yonhap avaient affirmé qu'il avait subi une opération visant à lui enlever un kyste à la cheville.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés