Noël "gâché" à Hong Kong, théâtre de nouvelles émeutes

©EPA

Les manifestations émaillées de violence se poursuivent semaines après semaines à Hong Kong.

Des heurts sporadiques ont éclaté ce mercredi entre militants pro-démocratie et policiers anti-émeute à Hong Kong, au lendemain de violents affrontements condamnés par le pouvoir pro-chinois qui a accusé les "émeutiers irresponsables et égoïstes" d’avoir gâché les festivités de Noël.

©REUTERS

À Mong Kok, un quartier prisé pour faire du shopping et théâtre de fréquents affrontements au cours des six derniers mois, la police a fait usage massivement de gaz lacrymogène pour disperser la foule qui prenait à partie les policiers, a constaté un journaliste de l’AFP.

Du gaz au poivre a également été utilisé dans au moins deux "malls" (centres commerciaux) lors de heurts entre la police et les manifestants. De nombreux jeunes manifestants ont été arrêtés. Les heurts de mercredi ont toutefois été moins violents que ceux de la veille qui ont mis aux prises pendant plusieurs heures des centaines de militants vêtus de noir aux forces de l’ordre dans un des quartiers les plus animés de la ville.

À Hong Kong, théâtre depuis juin de la crise la plus grave de l’ex-colonie britannique depuis sa rétrocession à Pékin en 1997, la violence avait baissé d’intensité depuis un mois.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés