Publicité
Publicité

Plus de 600 personnes relâchées en Birmanie, l'audience de Suu Kyi reportée

Plus de 600 personnes interpellées depuis le coup d'État du 1ᵉʳ février ont été relâchées le 23 mars par la junte qui détient toujours au secret des centaines de civils, dont l'ex-dirigeante Aung San Suu Kyi. Kristian Stokke, professeur de sociologie à l'université d'Oslo, a aussi annoncé ce vendredi avoir proposé le mouvement pro-démocratie de désobéissance civile au comité du prix Nobel de la Paix 2022.