Syrie: l'ambassadeur belge à Moscou convoqué à son tour

Des F-16 belges ©REUTERS

Cette convocation fait suite à celle, jeudi, de l'ambassadeur de Russie en Belgique, Alexandre Tokovinine. La brouille diplomatique entre les deux pays tourne autour d'accusations russes de bombardements belges meurtriers en Syrie

L'ambassadeur de Belgique à Moscou Alex Van Meeuwen a été convoqué vendredi au ministère russe des Affaires étrangères, dernier épisode en date de la brouille diplomatique entre les deux pays autour d'accusations russes de bombardements belges meurtriers en Syrie.

L'ambassadeur a été notifié de la "perplexité" de Moscou face au "refus obstiné de la Belgique de reconnaître" l'implication de son aviation dans une attaque aérienne dans la région d'Alep le 18 octobre. Selon Moscou, cette attaque à Hassajek a détruit deux maisons et a fait six morts et quatre blessés parmi les civils.

Cette convocation intervient au lendemain d'une demande "formelle" de Bruxelles sommant Moscou de retirer ses accusations "non fondées".

Bruxelles dément avoir mené cette frappe et affirme que la carte présentée jeudi par Moscou en tant que preuve, qui comprend un itinéraire de vol qui serait celui des avions belges, ne porte aucunement des numéros d'identification d'avions de son armée de l'air.

L'ambassadeur de Russie en Belgique, Alexandre Tokovinine, avait lui aussi été convoqué et reçu pendant près d'une heure jeudi au ministère belge des Affaires étrangères suite à cette polémique. Le ministre belge, Didier Reynders, a qualifié cet entretien de "décevant".

Moscou a été ces dernières semaines sous le feu des critiques des Occidentaux, qui lui reprochent le soutien des avions russes aux attaques meurtrières de l'armée du président syrien Bachar al-Assad sur la partie Est d'Alep tenue par les rebelles.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés