Publicité
Publicité

Un violent cyclone s'abat sur Vanuatu

©REUTERS

L'archipel du Vanuatu, dans le Pacifique, a été balayé samedi par le cyclone Pam, accompagné de vents soufflant jusqu'à 340 km/h, qui a fait au moins huit morts, selon un premier bilan provisoire. Il pourrait s'agir de "l'un des pires" de l'histoire du Pacifique.

Les autorités du Vanuatu peinaient toujours lundi à établir le contact avec les îles reculées de cet archipel du Pacifique, où elles craignent de découvrir un paysage de désolation après le passage du cyclone Pam.

Le bilan officiel reste à huit morts et 20 blessés, dans l'attente d'informations en provenance des régions isolées de l'archipel.

15.000 habitants ont perdu leur logement dans la seule capitale. ©REUTERS
Les autorités du Vanuatu peinaient toujours lundi à établir le contact avec les îles reculées de cet archipel du Pacifique, où elles craignent de découvrir un paysage de désolation après le passage du cyclone Pam vendredi soir et samedi, avec des vents soufflant à plus de 300 km/h. ©REUTERS
Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) estime qu'environ la moitié des 260.000 habitants de l'archipel a souffert du passage du cyclone, de même que des milliers d'autres à Tuvalu, Kiribati et sur les îles Salomon. ©REUTERS
Les premiers avions apportant de l'aide humanitaire sont arrivés dimanche au Vanuatu. Ici, l'armée française apporte de l'eau potable en masse pour la population. ©AFP
Un homme revient chez lui dans la capitale Port Vila. La ville a été ravagée vendredi soir par Pam, cyclone de catégorie 5 -la plus élevée. Les opérations de nettoyage ont en revanche déjà débuté à Port-Vila, où trois quarts des habitations ont été détruites ou gravement endommagées. ©REUTERS

Ce cyclone de catégorie 5, le niveau maximal, s'est abattu vendredi soir sur cet archipel de Mélanésie et des témoins ont fait état de vagues de huit mètres et d'inondations à travers lacapitale, Port-Vila.

©Mediafin/Mapbox/Openstreetmap

Une alerte cyclonique est en cours en Nouvelle-Calédonie, située au sud-sud-ouest du Vanuatu. L'île d'Ouvéa, dans les îles Loyauté, est à 400 km environ au sud-ouest de Port-Vila; Nouméa se trouve à 200 km plus au sud.

Selon Météo France, le cyclone Pam génère des vents moyens estimés à 250 km/h, avec des rafales à 350 km/h, près de son centre. Il se déplace vers le sud-sud-est à environ 25 km/h et devrait progressivement accélérer.

Une impression de fin du monde

Au Vanuatu, les communications avec le monde extérieur restaient en grande partie coupées samedi alors que les bourrasques de vent continuaient de souffler sur Vanuatu.

"On a eu l'impression que c'était la fin du monde", a dit Alice Clements, porte-parole du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), à Reuters en s'exprimant par téléphone portable de Port-Vila.

"On dirait qu'une bombe a explosé au milieu de la ville. Il n'y a plus d'électricité. Il n'y a plus d'eau", a-t-elle poursuivi.

"Des témoignages non confirmés font état de morts et de nombreux blessés. Nous savons que des gens réclament de l'aide. Même à Port-Vila, des vents violents continuent de souffler. Des victimes sont signalées à Port-Vila sans que cela soit confirmé."

La plupart des 260.000 habitants du Vanuatu vivent dans des bâtiments qui ne sont pas conçus pour résister à une telle tempête et, selon Alice Clements, ceux qui ont eu leur toit arraché se sont ensuite retrouvés dans l'incapacité de fuir en raison de la violence des vents. La crainte est particulièrement vive pour les milliers d'enfants de l'archipel.

 

Isolement géographique

L'Onu se prépare à déployer dimanche des équipes de secours d'urgence au Vanuatu mais on ignore si ses avions pourront atterrir, l'aéroport étant fermé et le cyclone continuant de sévir.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) de l'Onu fait état de son côté d'informations non confirmées sur la mort de 44 personnes dans des îles reculées du nord-est de l'archipel.

L'Onu craint un lourd bilan et il faudra certainement plusieurs jours avant de connaître le nombre exact de victimes. Le Vanuatu est formé de 83 îles, dont un grand nombre seront difficiles à joindre.

"Nous craignons le pire", a dit Sune Gudnitz, responsable régional du BCAH. "Le Vanuatu est très vulnérable en raison de sa situation au milieu de l'océan."

Selon lui, Pam est d'une puissance comparable à celle de Haiyan, typhon ayant dévasté les Philippines en 2013, faisant plus de 6.000 morts.

D'après les autorités, il faut remonter à 1987 pour retrouver trace du passage au Vanuatu d'un cyclone de cette puissance.

Le gouvernement australien a annoncé qu'il était prêt à porter assistance au petit pays insulaire.

Un décès a été confirmé en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les îles Salomon ont aussi été touchées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés