Violences à Hong Kong pour les 70 ans de la Chine populaire

©EPA

Des batailles de rue ont éclaté mardi à Hong Kong entre manifestants armés de cocktails Molotov et forces de l'ordre tirant des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc, au moment où étaient organisées à Pékin des festivités pour les 70 ans de la fondation de la République populaire de Chine.

Un manifestant hongkongais a été touché ce mardi à la poitrine par un tir de la police à balle réelle lors de nouveaux affrontements entre protestataires et forces de l'ordre. Selon une source policière, "un policier a tiré avec son arme à feu après avoir été attaqué par un manifestant". Le manifestant blessé a reçu les premiers soins sur place avant d'être évacué vers un hôpital.

Selon les autorités, des manifestants ont jeté un liquide corrosif sur les forces de l'ordre à Tuen Mun, ville au nord-ouest de Hong Kong. Elles ont mis en ligne des photos montrant un policier à l'uniforme troué, souffrant de brûlures au niveau du torse.

©AFP


Région sous confinement

Avant cet incident, les autorités de Hong Kong avaient placé la région sous confinement. Le but: éviter que les manifestations anti-gouvernementales n'éclipsent les festivités prévues à Pékin pour commémorer les 70 ans de la fondation de la République populaire de Chine.

Les contestataires veulent profiter de l'anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine pour réclamer plus de démocratie et d'indépendance pour la région administrative spéciale, comme c'est le cas depuis quatre mois. Les autorités, qui ont dit craindre des attaques violentes après les heurts qui ont émaillé le week-end, n'ont pas autorisé la tenue d'une manifestation. Mais, des barricades avaient été installées près du centre-ville où de nombreux commerces étaient fermés, le tout sous le regard d'un important dispositif de police. 

Le mouvement de contestation, parti d'un projet de loi d'extradition vers la Chine continentale abandonné depuis par l'exécutif hongkongais, évoque un jour de "deuil" plutôt que de célébration alors que la cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, s'est rendue lundi à Pékin afin de prendre part aux festivités.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect