Accord commercial en vue entre la Chine et les Etats-Unis

©REUTERS

Le vice-Premier ministre chinois Liu He qui doit participer jeudi et vendredi à Washington à des discussions sur le commerce avec les négociateurs américains vient pour conclure un accord, a affirmé Donald Trump dans un message sur Twitter tout en signalant que les Chinois se trompent s'ils espèrent renégocier plus tard avec une administration démocrate.

La Chine et les Etats-Unis vont-ils boucler leurs négociations d'ici la fin de la semaine? La visite à Washington jeudi et vendredi de Liu He, le négociateur en chef chinois, semble augurer d'une issue favorable. "Les Chinois viennent à Washington pour parvenir à un accord commercial", a indiqué le président américain dans un de ses tweets matinaux.

"Les Chinois se trompent s'ils espèrent renégocier plus tard avec une administration démocrate"
Donald Trump
Président américain

Mais pour Donald Trump, ce déplacement n'est pas forcément synonyme de la fin de la guerre commerciale que se livrent les deux premières puissances mondiales. "La Chine vient juste de nous informer qu'il (le vice-Premier ministre chinois) vient aux USA pour conclure un accord. On verra bien", a écrit le président américain dans le même message. 

Selon l'hôte de la Maison-Blanche, Pékin est revenu sur ses engagements pris lors de sessions de discussions précédentes, en raison de "l'espoir sincère qu'ils pourront négocier avec Joe Biden (candidat démocrate à la présidentielle américaine de 2020) ou bien l'un de ces faibles démocrates, et par conséquent qu'ils continueraient à arnaquer les Etats-Unis (500 milliards de dollars chaque année) pour des années à venir".

Les Américains maintiennent la pression 

Préparant déjà sa campagne pour rempiler à la Maison-Blanche, le président américain a ainsi précisé que "ça ne va pas se passer comme ça!". Donald Trump avait annoncé dimanche, toujours sur Twitter, une hausse de droits de douane additionnels de 10 à 25% sur 200 milliards d'importations chinoises, qui doit être effective vendredi à 05h01, heure belge.

Par la suite, le représentant au commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, les deux principaux négociateurs américains, ont indiqué que Pékin était revenu sur des engagements pris, qui devaient conduire à un traité commercial. Pour autant, la Chine avait annoncé que le vice-Premier ministre Liu He allait comme prévu diriger les tractations pour la partie chinoise jeudi et vendredi dans la capitale américaine.

Outre une réduction du colossal déficit américain, l'administration Trump exige de la Chine des changements structurels pour mettre fin aux transferts forcés de technologie américaine, au "vol" de la propriété intellectuelle ou aux subventions aux entreprises publiques. Pour s'assurer que ces engagements seront tenus, l'administration américaine entend en outre acter un mécanisme de vérification de l'application de l'accord.  

Sur les marchés, Wall Street a réduit ses pertes après le message de Donald Trump sur Twitter, remontant tout doucement vers l'équilibre dans les premiers échanges. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect