Chine et États-Unis ont bouclé un premier accord commercial

Donald Trump et Xi Jinping lors du G20 d'Osaka, en juin dernier. ©REUTERS

Washington et Pékin ont annoncé de concert avec trouvé un accord préliminaire dans le conflit commercial qui les oppose depuis plusieurs mois.

C'est un accord préliminaire, certes, mais un accord quand même. Chine et États-Unis ont annoncé ce vendredi en fin d'après-midi être tombés d'accord sur un premier volet de mesures commerciales qui devraient permettre de désamorcer la guerre commerciale qui a secoué l'économie mondiale.

La Chine a notamment indiqué que les États-Unis supprimeraient "par étapes" leurs droits de douane punitifs. Washington a de son côté précisé que les États-Unis renoncent à imposer de nouveaux tarifs douaniers contre Pékin. 

Donald Trump a confirmé l'accord. "Nous avons convenu d'un très important accord de première phase avec la Chine. Ils ont accepté de nombreux changements structurels et des changements massifs pour l'achat de produits agricoles, d'énergie et de produits manufacturés. Des biens, et bien plus encore", a déclaré M. Trump sur Twitter.

Les actions américaines se sont redressées, et l'indice S&P 500 a atteint un sommet, alors que les tensions entre les deux plus grandes économies du monde semblent s'apaiser. Washington et Beijing sont en guerre commerciale depuis environ 18 mois, ce qui représente près de 500 milliards de dollars en produits expédiés entre les deux pays.

Le texte, qui comprend neuf chapitres, comprend des sections sur la propriété intellectuelle, le transfert forcé de technologie, les produits alimentaires et agricoles, les finances, la monnaie et la transparence, la promotion du commerce, l'évaluation bilatérale et le règlement des différends, selon les fonctionnaires.

Les négociations vont se poursuivre

Une "phase 2" de négociations va commencer. "Immédiatement", a affirmé Donald Trump. Les deux parties sont convenues d'achever les étapes finales telles que l'examen juridique et la traduction dès que possible et de travailler sur les dispositions pour la signature finale, a déclaré Wang.

D'abord annoncé par Trump le 11 octobre, l'accord intérimaire avec la Chine offre une victoire politique à court terme au président américain et lui permettra de prétendre que ses tarifs douaniers ont porté leurs fruits, au risque d'être accusé de reporter des questions plus difficiles comme les subventions industrielles de la Chine.

Pour Pékin, la réduction de certains des droits de douane qui ont été imposés depuis l'année dernière représente une victoire pour le président Xi Jinping, qui subit également des pressions pour ne pas céder à l'autre partie.

Trump: "Un grand accord commercial est très proche"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés