Comment devient-on milliardaire?

Warren Buffet, président de Berkshire Hathaway ©Bloomberg

Le nombre de milliardaires ayant fait eux-mêmes fortune est en augmentation, ressort-il d'une étude réalisée par UBS et PWC qui analyse la création, la conservation et la transmission des grandes fortunes à travers le monde. En outre, la création de richesses opère un glissement de l'Europe vers les Etats-Unis.

L'étude, baptisée "Billionaires: Master architects of great wealth and lasting legacies", relève que 917 milliardaires ayant eux-mêmes fait fortune ont généré plus de 3600 milliards de dollars de richesses à l’échelle mondiale. Beaucoup ont commencé leur carrière de milliardaire lorsqu’ils étaient jeunes, 23% ayant créé leur première entreprise avant l’âge de 30 ans et 68% avant 40 ans.

 

©mediafin

Selon les régions, les milliardaires ont construit leur fortune de différentes façons. Ainsi, aux Etats-Unis, le secteur des services financiers est le principal pourvoyeur de milliardaires ayant eux-mêmes fait fortune (30%). Dans ce secteur, la fortune moyenne d'un milliardaire est de 4,5 milliards de dollars.

En revanche, en Europe (49,5%) et en Asie (20%), les milliardaires sont majoritairement issus de l’industrie de la consommation. Avec une fortune moyenne de 5,7 milliards de dollars, les entrepreneurs européens sont nettement plus riches que ceux d’Asie (3,2 milliards de dollars).

Garder ou vendre sa société?

Plus des deux tiers des milliardaires mondiaux sont au moins sexagénaires et ont plus d’un enfant, ce qui place les questions de conservation des richesses, de transmission de la fortune et d’héritage en tête de leurs préoccupations.

Aux Etats-Unis et en Europe, la plupart des milliardaires ayant eux-mêmes fait fortune choisissent de garder les entreprises à l’origine de leur richesse (60%), tandis qu’un tiers (30%) en vend une partie via une mise en Bourse (IPO) ou une cession à une autre société, et que 10% liquident tout.

En Europe et en Asie, les milliardaires sont plus enclins à créer une dynastie d’affaires, 57% des familles milliardaires européennes et 56% des familles milliardaires asiatiques reprennent l’entreprise familiale lorsque le patriarche/fondateur se retire. Ce scénario est beaucoup moins fréquent aux Etats-Unis (36%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés