De quoi ont peur les patrons européens et belges?

©REUTERS

Les craintes des CEO diffèrent fortement selon la localisation de leur entreprise. En Belgique, les patrons se méfient surtout des cyberattaques et des risques géopolitiques.

Que craignent les patrons européens? Principalement les cyberattaques. La criminalité informatique s'étend, à tel point que l'Europe a instauré récemment un protocole d'intervention d'urgence. Autre hantise des chefs d'entreprise: les bulles immobilières. Ils se méfient aussi d'éventuels conflits militaires. C'est ce qui ressort du rapport du Forum Économique Mondial "Regional Risks for Doing Business 2019", élaboré en collaboration avec Marsh & Mclennan Companies et Zurich Insurance Group. 

L'enquête, menée auprès de près de 13.000 dirigeants d’entreprise à travers le monde, montre qu'une autre peur hante de plus en plus les Européens: celle d'un choc sur les prix de l'énergie, suite aux tensions géopolitiques dans les pays pays producteurs de pétrole et l'utilisation des énergies alternatives.

La peur des Belges

Et en Belgique? "La cybersécurité reste le risque le plus important pour les chefs d'entreprise en Belgique et, surtout, la dépendance technologique croissante vis-à-vis de nombreuses entreprises ne peut que le renforcer. Combinées à des développements géopolitiques imprévisibles et à des préoccupations économiques croissantes, ces menaces potentielles posent une série de défis majeurs aux dirigeants", précise Henri Steyaert, CEO de Marsh Belux.

Les CEO américains craignent aussi particulièrement les cyberattaques. Autres préoccupations majeures outre-Atlantique: la fraude et les vols des données, ainsi que les attaques terroristes

Risques environnementaux

Dans d'autres régions du monde, les préoccupations sont bien différentes. Ainsi, en Asie du Sud et de l'Est, ainsi que dans le Pacifique, des régions régulièrement touchées par des catastrophes naturelles dévastatrices, les risques environnementaux donnent des sueurs froides aux patrons. En Eurasie, on s'inquiète pour les défis sociétaux, tandis qu'en Amérique latine, on se focalise sur l'accès aux services sociaux de base.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les prix de l'énergie sont scrutés de très près par les dirigeants d'entreprise.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect