Publicité

En Allemagne, les pénuries plombent les prévisions de croissance

La pandémie a déstabilisé les chaînes mondiales d'approvisionnement, conduisant à des goulots d'étranglement sur le marché de l'acier, notamment. ©BLOOMBERG NEWS

Le PIB allemand devrait augmenter de 2,4% en 2021, soit 1,3 points de moins qu'anticipé, alors que l'Allemagne souffre des pénuries de matériaux sur les marchés mondiaux.

Quand le commerce international tousse, l'Allemagne s'enrhume: les pénuries de matériaux sur les marchés mondiaux vont nettement freiner la reprise de la première économie européenne, dépendante de son industrie exportatrice, selon des prévisions de croissance revues en forte baisse jeudi.

Les principaux instituts économiques du pays (DIW, IFO, IFW, IWH et RWI) s'attendent désormais à une hausse du PIB de 2,4% en 2021. Les dernières estimations, qui remontent à avril, évoquaient une croissance de 3,7% cette année, après une chute historique de 4,9% en 2020.

"L"Allemagne atteindra son niveau d'avant la crise plus tard que la plupart des autres pays [de l'UE]."
Carsten Brzeski
Économiste chez ING

Une activité en baisse

En 2022, "l'économie allemande devrait retrouver une utilisation normale de ses capacités" et la hausse du PIB atteindre 4,8%, avant de retomber à 1,9% en 2023.

"Le PIB remonte nettement depuis le recul des infections au printemps", notent les instituts dans un communiqué. "Mais pour le secteur manufacturier, les problèmes d'approvisionnement freinent la production."

Quant à l'activité du secteur des services, elle "devrait rester sous le niveau habituel cet hiver malgré de faibles infections", selon les instituts.

Un automne difficile

"L'économie allemande est plus connectée à l'international, dont elle est plus dépendante que beaucoup d'autres pays de l'Union européenne", explique à l'AFP Carsten Brzeski, économiste pour la banque ING. "En conséquence, elle atteindra son niveau d'avant la crise plus tard que la plupart des autres pays", ajoute-t-il.

48%
Des PME allemandes
Selon une étude de la banque publique KFW, une PME allemande sur deux (48%) fait actuellement face à des problèmes de livraisons.

Selon une étude de la banque publique KFW, une PME allemande sur deux (48%) fait actuellement face à des problèmes de livraisons. La pandémie a déstabilisé les chaînes mondiales d'approvisionnement, conduisant à des goulots d'étranglement sur les marchés des composants électroniques, du bois, des plastiques et de l'acier, notamment.

"Cela a un effet de ralentissement sur la production et sur notre chiffre d'affaires", explique à l'AFP Ralph Wiecher, chef économiste pour l'organisation des machines outils VDMA. En 2022, l'économie allemande devrait néanmoins "retrouver une utilisation normale de ses capacités", selon les instituts.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés