Il faut s'attendre "à des changements" dans l'économie

©REUTERS

Malgré les "difficulté généralisée" pour trouver des travailleurs qualifiés, les entreprises américaines se montrent confiantes pour la première année sous Trump, après une expansion "modeste" entre décembre et début janvier, indique le Livre beige de la Réserve fédérale (Fed) publié mercredi.

Une accélération de l'activité dans le secteur manufacturier, des cas de pénurie de main d’œuvre et une reprise des investissements des entreprises ont été les signes d'une croissance économique solide aux Etats-Unis à la fin de l'année, a déclaré mercredi la Réserve fédérale dans son traditionnel "Livre beige".

Les temps vont changer SELON Yellen

Une heure après cette publication, Janet Yellen, la présidente de la Fed, prenait la parole à San Francisco. Elle n'a pas fait directement référence aux plans du président élu Donald Trump de prendre de vastes mesures de relance budgétaire qui pourraient doper la croissance et inciter à remonter les taux d'intérêt plus vite. Yellen a toutefois prédit des changements quant à l'évolution des taux d'intérêts en fonction de ce qui se passerait dans l'économie, émettant émis "un avertissement de taille", à savoir que "les attentes sur les taux d'intérêt changeront dans la mesure où nos perspectives sur l'économie changeront".

En attendant, Mme Yellen a répété que la banque centrale prévoyait "quelques hausses des taux par an", d'ici 2019. En décembre, le Comité monétaire avait indiqué qu'il projetait trois modestes relèvements des taux d'intérêt au jour le jour en 2017.

Alors que Donald Trump ambitionne de parvenir à faire croître l'économie américaine de 3% à 4% au lieu de 2% en moyenne depuis la récession, Mme Yellen a longuement expliqué que "la tendance à long terme" d'un affaiblissement de la productivité semblait brider la croissance. "La lente progression de la productivité aide à expliquer pourquoi nous ne pensons pas que des hausses de taux prononcées soient requises", a-t-elle affirmé.

Les entreprises manufacturières de la "plupart" des 12 "districts" de la banque centrale américaine ont enregistré une hausse de leur ventes entre la fin novembre et la fin de l'année, précise la Fed dans ce Livre beige, un document sur l'état de la conjoncture préparé avant chaque réunion de politique monétaire de la Fed.

Les responsables de la Fed ont noté que certains districts avaient pris acte des incertitudes liées à la passation de pouvoirs à Washington, où le républicain Donald Trump remplacera officiellement vendredi le démocrate Barack Obama à la Maison blanche. Un assureur santé à Boston a dit ainsi anticiper de "possibles vents contraires" avec la bataille autour de l'"Obamacare", une des mesures phares du président sortant que son successeur veut abroger.

Gare aux tensions syndicales

D'autres ont dit redouter de possibles tensions avec les syndicats avec notamment la volonté affichée de Donald Trump de déréguler des pans entiers de l'économie. Mais, de manière générale, les "entreprises (...) sont décrites comme étant optimistes au sujet de la croissance en 2017", tout en disant qu'il était de plus en plus difficile à pourvoir des postes vacants.

©Bloomberg

"Les marchés du travail sont décrits comme étant tendus ou en train de se tendre (...) Les district ont fait état de difficultés rencontrées pour trouver des travailleurs pour des postes qualifiés", ajoute la Fed. "De nombreux districts (...) pensent que les marchés de travail vont continuer à se tendre en 2017, avec à la clef des pressions à la hausse sur les salaires (...)."

Le 15 décembre, la Fed a relevé son principal taux directeur d'un quart de point et elle a dit s'attendre à une accélération du rythme des hausses de taux en 2017, la banque centrale américaine semblant ainsi s'adapter aux promesses de baisse des impôts, de hausse des dépenses et de dérégulation de la future administration Trump.

La prochaine réunion de comité de politique monétaire de la Fed les 31 janvier et 1er février. Le Livre beige a été réalisé par la Fed de Boston sur la base de données recueillies avant le 9 janvier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés