Jackson Hole: la retraite annuelle des banquiers

©© Peter Adams / DanitaDelimont.c

Comme chaque année fin août, tous les regards sont braqués sur une petite station de montagne de 10.000 habitants. Pendant trois jours, elle devient le plus haut lieu de la finance mondiale.

The place to be
  • Lieu: État de Wyoming, aux États-Unis.
  • Nombre d’habitants: 9.577 (en 2010).
  • Déménagement du symposium à Jackson Hole: 1982.
  • Organisateur: Réserve fédérale de Kansas City.
  • Discours attendus cette année: Janet Yellen (vendredi à 8h, heure locale); Mario Draghi (vendredi à 13h, heure locale).

Jackson Hole. Vallée située dans le Nord-Ouest des États-Unis, dans l’État de Wyoming. Elle doit son nom à un trappeur de castors, David Edward Jackson.

Les amateurs de grand air y viennent principalement pour son parc national d’une superficie de 1.254 km², dominé par le mont Grand Teton (qui tire son nom du comté de Teton). C’est dans ce paysage bucolique que se retrouvent chaque année les principaux banquiers centraux, ainsi que de célèbres économistes et autres académiciens, à la fin du mois d’août. On y discute pendant quelques jours de questions économiques et de leurs implications, de marchés financiers et de politique monétaire, en se focalisant sur un sujet spécifique. Cette année, le thème est "la promotion d’une économie mondiale dynamique".

©ONLY FRANCE

Célèbre grâce à la pêche

Particulièrement attendue dans le milieu de la finance, cette rencontre qui débutera ce jeudi 24 août n’est au départ que le symposium annuel de la Réserve fédérale de Kansas City centré sur l’agriculture. Créé en 1978, l’événement – situé d’abord à Kansas City – attire peu à l’époque. La banque centrale décide donc de revoir la formule. En 1982, le thème est élargi aux problèmes de politique monétaire, avec comme invité d’honneur le président de la Réserve fédérale Paul Volcker. Pour appâter le grand argentier américain connu pour sa passion pour la pêche, la réunion est également déplacée à Jackson Hole. "Si Volcker est venu dans le Wyoming à la recherche d’un répit, soit via sa tant aimée pêche à la mouche, soit en profitant de la fraîche brise matinale au Jackson Hole Lodge, il trouva une précieuse aide lors du symposium. Ce n’était pas des vacances", relate la Réserve fédérale de Kansas City dans un document retraçant l’histoire de Jackson Hole. La Fed essuyait alors de nombreuses critiques quant à sa gestion de l’inflation qui dépassait 13%.

Les amateurs de grand air y viennent principalement pour son parc national d’une superficie de 1.254 km², dominé par le mont Grand Teton. ©© McPHOTO/A. L. Thornton

Lieu des grands discours

Janet Yellen et Mario Draghi à Jackson Hole en 2014. ©REUTERS

Cette édition de 1982 est un tournant pour le symposium et dans l’histoire des banques centrales. De grands noms s’y succédèrent au fil du temps. Isolé en pleine nature, l’endroit est idéal pour permettre aux participants de se rencontrer et de discuter loin des pressions et des distractions de la vie urbaine (pas d’écrans de télévision dans les chambres). L’événement est également synonyme de discours importants. En 2010, Ben Bernanke, alors président de la Fed, y annonça le lancement d’un deuxième QE, ce gigantesque programme de rachat d’actifs. Et en 2014, c’est au tour de Mario Draghi, président de la banque centrale européenne (BCE), d’y ouvrir les prémices d’un QE européen. Trois ans plus tard, le grand argentier européen va-t-il annoncer la fin de son programme d’assouplissement quantitatif? Peu probable, selon de nombreux observateurs. Désormais, les grandes annonces font place à la prudence.

Rocky et la Sibérie
Le parc national de Grand Teton se retrouve également au cinéma. La célèbre scène de l’entraînement de Rocky en Sibérie (Rocky IV) a été tournée… dans la vallée. À l’époque, la température y avoisinait les -20°C, gelant une partie de l’équipement et de l’équipe technique.

Histoire politique
Jackson Hole n’est pas seulement le théâtre d’un grand rassemblement économique chaque année. En 1989, le secrétaire d’État américain James Baker et le ministre soviétique des Affaires étrangères Eduard Shevardnadze y signèrent un accord de paix. Une étape importante dans la fin de la guerre froide.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés