L'inflation chinoise touche un record

L'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, a grimpé de 4,4% en glissement annuel en octobre, un chiffre record depuis la crise financière. Ce résultat rend plus difficile la tâche pour le gouvernement chinois, qui s'est fixé comme but de maintenir cette année sous la barre des 3% l'indice des prix à la consommation.

L'indice des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation en Chine, a grimpé de 4,4% en glissement annuel en octobre, un chiffre record depuis la crise financière qui complique fortement la tâche du gouvernement pour tenir les objectifs qu'il s'est fixés.

La hausse des prix à la consommation s'est accélérée par rapport à septembre (3,6%), août (3,5%) et juillet (3,3%), selon les données du Bureau national de statistiques (BNS).

Le chiffre de 4,4% se révèle supérieur aux prédictions de plusieurs analystes. Ce résultat rend plus difficile la tâche pour le gouvernement chinois, qui s'est fixé comme but de maintenir cette année sous la barre des 3% l'indice des prix à la consommation.

La hausse de l'inflation en octobre s'explique notamment par la hausse des prix des denrées alimentaires, a déclaré lors d'un bref point de presse le porte-parole du BNS, Sheng Laiyun.

"Le plus gros de la pression inflationniste porte sur les produits alimentaires (...) et il y a peu d'indices sur une inflation ailleurs", a confirmé Tom Orlik, un expert de Stone and McCarthy Research Associates.

La production industrielle en Chine a augmenté de 13,1% en octobre sur un an, a par ailleurs annoncé le BNS.

Les investissements en capital fixe dans les zones urbaines en Chine, jauge de l'investissement dans les infrastructures, ont eux augmenté de 24,4% sur les dix premiers mois de l'année, toujours selon le Bureau national de statistiques.

Enfin, les ventes de détails, principale jauge de la consommation des ménages, ont augmenté de 18,6%, a encore rapporté le BNS.

La hausse de l'inflation en Chine pour octobre a été annoncée au lendemain de la publication des prix de l'immobilier dans les principales villes chinoises, qui ont poursuivi en octobre leur hausse constatée en septembre, en dépit des efforts du gouvernement pour éviter la formation d'une bulle dans ce secteur.

Pékin affirme par ailleurs que la politique monétaire américaine d'assouplissement crée une "inflation importée" en Chine.

Les pressions inflationnistes avaient poussé la banque centrale à annoncer le mois dernier un relèvement de 0,25% des taux d'intérêt de référence, faisant craindre aux marchés à travers le monde un ralentissement de la locomotive chinoise.

"Le chiffre de 4,4% (d'inflation) est plus élevé que ce à quoi s'attendaient les marchés, et cela rend certainement plus probable la possibilité que la banque centrale chinoise relève à nouveau ses taux d'ici la fin de l'année", a estimé Tom Orlik.

Des experts estiment cependant que la Chine pourrait relever sa limite annuelle d'inflation à 4% au lieu de 3% actuellement, car des prix plus élevés allégeraient la pression pour une réévaluation du yuan.

La hausse de l'inflation en Chine "renforce les arguments en faveur d'une appréciation plus rapide de la monnaie", a de son côté jugé Brian Jackson, un expert de la Royal Bank of Canada.

La Chine est de plus en plus pressée depuis des mois par ses partenaires commerciaux de laisser s'apprécier sa monnaie par rapport au dollar. Ceux-ci font valoir que la faiblesse du yuan confère un avantage compétitif indu aux produits chinois.

Pékin a d'ailleurs annoncé mercredi une forte augmentation de son excédent commercial, alors que les dirigeants des pays du G20 doivent entamer ce jeudi leurs discussions pour corriger les grands déséquilibres économiques mondiaux et tenter d'éviter une "guerre des monnaies".

Pékin a catégoriquement, et de nombreuses fois, rejeté toute éventualité de réévaluation brutale de sa monnaie, affirmant que cela mettrait en péril ses industries exportatrices et des millions d'emplois.

Le yuan a toutefois gagné quelques points de pourcentage face au billet vert ces derniers mois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés