La Fed encore tourmentée par les conflits commerciaux (Livre Beige)

©REUTERS

La Réserve fédérale observe que ses contacts au sein des entreprises américaines redoutent que les tensions commerciales internationales ne pèsent sur leur activité même si la croissance de cette dernière montre une "légère amélioration".

L'activité économique américaine est décrite, dans le Livre Beige de la Fed publié ce mercredi, comme étant "modeste" sur une période s'étendant d'avril à la mi-mai. Elle s'est toutefois légèrement améliorée outre-Atlantique, mais certaines régions ont constaté des signes de ralentissement et plus d'incertitude, notamment dans le secteur manufacturier.

Des baisses légères à modérées ont aussi été observées dans les secteurs bancaire, immobilier et agricole. Plusieurs régions notent en outre l'incertitude grandissante pour l'avenir en raison des tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires, ce qui pourrait ralentir la croissance. A Philadelphie, cette incertitude s'est ainsi traduite par des reports d'investissements.

Autre ombre aux tableaux, les employeurs continuent de rencontrer des difficultés à pourvoir des postes que ce soit pour des emplois qualifiés ou non qualifiés. L'administration Trump doit d'ailleurs publier ce vendredi les données pour l'emploi, un indicateur qui, dans le contexte actuel, sera particulièrement scruté par les investisseurs.

Une guerre commerciale qui fait trembler les banquiers 

"Nombre de contacts redoutent que la hausse des droits de douane sur les produits chinois n'amplifie le ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, débouchant sur une baisse de la demande de produits américaines de la part des industriels chinois".
La Fed
dans son Livre Beige

Le rapport de la Fed a été rédigé à partir des informations données par les contacts de la Fed auprès des entreprises jusqu'au 24 mai, soit avant que le président Donald Trump ne menace, la semaine passée, d'imposer de nouveaux droits de douane sur les importations du Mexique si ce pays ne s'employait pas à faire barrage à l'immigration illégale.

Avant même cela, les contacts de la banque centrale dans le secteur des services du district de la Fed de Dallas, où sont implantées beaucoup d'entreprises qui font affaire à la fois avec la Chine et le Mexique, faisaient état d'inquiétudes. "Plusieurs contacts ont parlé d'un infléchissement à la baisse de la croissance de la demande si le conflit commercial avec le Chine n'est pas réglé, encore que quelques-uns aient bon espoir qu'un accord soit conclu, qui profite aux Etats-Unis sur le long terme", lit-on dans le Livre Beige.

L'économie américaine aura connu en juillet prochain 10 années de croissance ininterrompue, ce qui est un record, mais le différend commercial sino-américain a des répercussions sur l'investissement des entreprises et amplifie un ralentissement d'activité dans l'industrie. "Nombre de contacts redoutent que la hausse des droits de douane sur les produits chinois n'amplifie le ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, débouchant sur une baisse de la demande de produits américaines de la part des industriels chinois", lit-on encore dans le Livre Beige. 

Enfin, on apprend aussi que les dépenses des ménages, moteur traditionnel de la croissance US, ont été "d'une manière générale positives mais tempérées".

La prochaine réunion de la Fed se tiendra dans deux semaines, les 18 et 19 juin. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés