La Fed pourrait réduire son bilan en 2017

©REUTERS

La Réserve fédérale américaine devrait commencer à réduire progressivement son portefeuille de titres même si elle maintient des taux bas afin que l'inflation et le chômage restent proches de leurs niveaux actuels.

La Réserve fédérale pourrait procéder dès cette année à un dégonflement de son bilan, qui atteint actuellement les 4.500 milliards de dollars (4.209 milliards d’euros), soit plus tôt que ce que la plupart des économistes de Wall Street prévoient.

"Je ne serais pas étonné que, dans le courant de l’année ou en 2018, si l’économie évolue conformément à nos attentes, nous ne commencions à laisser progressivement les titres arriver à échéance plutôt que de les refinancer", a déclaré à Bloomberg TV William Dudley, président de la Réserve fédérale de New York.

Il a également estimé que cette réduction du bilan pourrait représenter un "substitut" aux hausses de taux, se traduisant par une "pause" dans le cycle de durcissement monétaire. Dudley a jugé aussi que deux nouvelles hausses des taux cette année semblaient une hypothèse raisonnable, encore que, a-t-il poursuivi, il n’y ait aucune urgence dans la mesure où l’économie n’est pas en état de surchauffe.

L’inflation aux Etats-Unis a atteint la cible de la Réserve fédérale en février, selon l’indice PCE publié vendredi par le département du Commerce. L’indice des prix basé sur les dépenses de consommation, mesure préférée de la banque centrale (Fed) pour observer l’évolution des prix, a progressé de 2,1% sur un an. C’est son plus haut niveau depuis presque cinq ans, en avril 2012. Le taux que la Fed considère sain pour l’économie est autour de 2%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés